Retours sur la rencontre technique du 6 juin 2013

Le PNR Oise Pays-de-France accueillait cette année les élus et techniciens de 20 communes de son territoire, du PNR du Vexin français et de la CACP pour une journée d’échanges sur la gestion différenciée des espaces verts.

Nous vous invitons à prendre connaissance du compte-rendu de cette rencontre, à télécharger ci-dessous.rencontre-2013

Rencontre technique 2013

Des crocos dans le bassin Blanche de Castille !

crocothemis écarlate mâle

crocothemis écarlate mâle

Originaires d’Afrique, les crocothémis écarlates ont progressivement envahi l’Europe, à la faveur du réchauffement climatique. Ils affectionnent les rizières et les bassins chauds et bien pourvus en végétation. Le bassin Blanche de Castille à Saint-Ouen-l’aumône semble leur convenir parfaitement. On peut y voir en ce moment les mâles, agressifs, se disputer les femelles dans de folles embardées aériennes.

http://biologie.ens-lyon.fr/ressources/Biodiversite/Documents/image-de-la-semaine/2011/semaine-41-10-10-2011/

Rencontres Le Nôtre : Cergy-Pontoise à l’honneur

L'Axe majeur offrait une vue peu commune aux chanceux montés en haut de la tour

L’Axe majeur offrait une vue peu commune aux chanceux montés en haut de la tour.

Le 1er juillet 2013, les Rencontres Le Nôtre ouvraient trois journées de débats, tables rondes et ateliers en l’honneur du célèbre jardinier par 10 circuits de visite en Ile-de-France. L’un d’entre eux présentait l’Axe majeur de Cergy-Pontoise. Ce parcours architectural et urbain de près de 3 km sculpte et met en scène le paysage par des perspectives savamment calculées et une maîtrise des grandes échelles, dans la tradition des jardins de Le Nôtre.

Deux invités de marque, Michel Jaouen et Dani Karavan – respectivement l’ architecte urbaniste, initiateur du projet et l’artiste, concepteur de l’Axe majeur – ont offert à cette visite le privilège de leur présence et de leurs précieux commentaires.

Le groupe s'engage sur les tarces de Dany Karavan, à la découverte de l'Axe majeur et de l'arboretum

Le groupe s’engage sur les traces de Dani Karavan, à la découverte de l’Axe majeur.

Accédez à davantage d’informations sur les Rencontres Le Nôtre en suivant ce lien : Rencontres André le Nôtre.

visite de l’école Du Breuil – 6 septembre 2013

Le 6 septembre 2013, nous vous proposons de découvrir les essais de fleurissement estival de l’école Du breuil, intégrant de nombreuses plantes vivaces. Ce sera l’occasion d’échanger avec les professionnels de l’Ecole du Breuil, sur les choix des essences et des harmonies végétales, les modalités d’entretien…

  • Lieu : Route de la Ferme, Bois de Vincennes, 75012 PARIS
  • Accès : cliquer ici 
  • horaire : 10h

Inscrivez-vous auprès de la cellule biodiversité : gilles.carcasses@cergypontoise.fr

Ecole Du Breuil octobre 2010 - Gilles Carcassès

Ecole Du Breuil octobre 2010 – Gilles Carcassès

Vous pouvez si vous le désirez apporter votre pique nique. En début d’après midi pour ceux qui le souhaitent, une visite de l’arboretum de l’école Du Breuil est prévue.

Quelques informations sur ces collections de plantes à massif :

http://www.ecoledubreuil.fr/index.php?page=article_affiche&id_article=428&id_rubrique=9

Nature pour tous avec Natureparif et la FCPN

Natureparif et la FCPN (Fédération des clubs Connaître et Protéger la Nature) organisent 3 journées de rencontres sur le thème « Nature pour tous, de l’école à la famille », à Paris du 10 au 12 octobre 2013.

Nature pour tous de l'école à la famille 2013Modifier

  • Le jeudi 10 octobre (journée « pro ») : présentation du guide sur les animations nature, conseils pour organiser des opérations de sciences participatives en milieu scolaire et  conférences-débats sur les approches pédagogiques de découverte de la nature. Structures d’éducation au développement durable, animateurs nature et collectivités membres du réseau Passeport Biodiversité sont conviés. L’entrée est gratuite. La DRIEE Ile-de-France est partenaire de l’opération.
  • Le vendredi 11 octobre ( journée « grand public ») : un programme riche est également proposé. Les non-membres du réseau peuvent y participer. Le tarif est de 5€.

Accédez au pdf du pré-programme détaillé  en suivant ce lien : Programme Nature pour tous de l’école à la famille. Attention, les entrées à ces deux journées sont soumises à réservation.

 

  • Le samedi 12 octobre (journée « familiale ») : plusieurs associations proposent des animations dans divers endroits de Paris.

Programme final et lieux de rendez-vous pour ces trois journées seront disponibles ultérieurement sur le site de la FCPN http://www.fcpn.org/nature-pour-tous .

Les orchidées sauvages de Cergy-Pontoise et du Vexin français

Ophrys abeille

Ophrys abeille

Roses ou blanches, petites ou grandes, arrondies ou allongées, unies ou bigarrées, les fleurs d’orchidée traduisent l’étonnante diversité de cette famille.

La vie de ces plantes si particulières est fortement conditionnée par le milieu. Leur germination est inféodée à la présence de certains champignons dans le sol et c’est pourquoi elles ne peuvent pas pousser partout, même si les graines sont dispersées aux quatre vents. Cette symbiose est un phénomène unique issu de millions d’années d’évolution.

Les besoins particuliers des orchidées et la dégradation de leurs milieux expliquent leur rareté et la nécessité d’agir pour les préserver.

Les méthodes de gestion des espaces verts impactent également leur présence. La pratique du fauchage tardif des prairies permet aux orchidées d’amener leurs graines à maturité. De même, le choix d’une hauteur suffisante de coupe préserve l’intégrité des feuilles, nécessaires à la reconstitution des réserves souterraines pour la prochaine saison.

Le livret  réalisé par l’agglomération de Cergy-Pontoise en collaboration avec le PNR du Vexin Français a pour vocation d’apporter les clés de détermination des espèces d’orchidées que l’on peut rencontrer à Cergy-Pontoise et dans le Vexin français. C’est le compagnon idéal pour vos promenades à la découverte de la biodiversité de ce territoire.

orchis pourpre

Orchis pourpre

Pour le télécharger cliquer sur ce lien : Livret d’identification floristique

couverture livret orchidées

Vers un jardinage pauvre en déchets

Un beau succès pour cette première réunion du  groupe de travail visant à mettre en place une politique de sensibilisation des particuliers au jardinage pauvre en déchets : quinze personnes d’horizons différents, élus, professionnels des espaces verts et de la gestion des déchets, particuliers, ont échangé librement sur ce sujet passionnant.

 

A l’évidence, les jardiniers amateurs sont en attente de conseils techniques. Débutants ou confirmés, ils devront trouver dans les outils que nous leur proposerons la réponse à leurs questionnements dans un langage simple et accessible.

 

Plusieurs thématiques ont été retenues.

–          Créer son jardin : doit permettre à l’apprenti jardinier de ne pas être démuni dans la création d’un espace jardiné, de s’approprier des éléments de méthode et quelques recettes simples, la bonne plante au bon endroit.

–          La transformation des déchets : paillage, compostage…

–          Le réemploi des déchets : tuteurs, plessis, bois de chauffage ou de cuisine…

–          Les alternatives à l’emploi des pesticides : conditions favorables aux auxiliaires, associations végétales, rotations culturales, accueil des poules au jardin, techniques de biocontrôle (http://www.jardiner-autrement.fr/3-guerir/le-biocontrole)

–          La question du matériel : bien adapté aux besoins, générant peu de déchets d’activité, une ouverture sur le prêt et la location du matériel d’emploi peu fréquent.

 

Ces thématiques feront l’objet de fiches ou de livrets disponibles sur un blog grand public à créer. Pour que ce blog ait de l’audience, il conviendra de l’alimenter en actualités. Les communes et autres partenaires locaux seront sollicités en ce sens.

 

Quelques belles perspectives ont été mentionnées.

La Ferme d’Ecancourt a évoqué son intérêt potentiel pour délivrer des cours de jardinage écologique, à la condition de s’inscrire dans un projet de sensibilisation porté par les collectivités.

Nos outils de communication ne seraient-ils pas plus efficaces avec un support de terrain : un vrai faux jardin de particulier, réalisé dans un but pédagogique, qui ferait la démonstration de toutes les techniques d’aménagement et de gestion ayant un impact favorable pour la réduction des déchets au jardin ? Quelle commune sera la première à rebondir sur cette idée ?

 

Les participants ont pu repartir avec un échantillon des productions de sensibilisation de la cellule biodiversité. Chacun va approfondir de son côté les acquis de la réunion. La cellule biodiversité se met, dès aujourd’hui, à la rédaction de ces différents outils qui seront enrichis par la réflexion du groupe. Un rendez-vous est à confirmer en septembre.