L'actualité des jardins

Vers un jardinage pauvre en déchets

Un beau succès pour cette première réunion du  groupe de travail visant à mettre en place une politique de sensibilisation des particuliers au jardinage pauvre en déchets : quinze personnes d’horizons différents, élus, professionnels des espaces verts et de la gestion des déchets, particuliers, ont échangé librement sur ce sujet passionnant.

 

A l’évidence, les jardiniers amateurs sont en attente de conseils techniques. Débutants ou confirmés, ils devront trouver dans les outils que nous leur proposerons la réponse à leurs questionnements dans un langage simple et accessible.

 

Plusieurs thématiques ont été retenues.

–          Créer son jardin : doit permettre à l’apprenti jardinier de ne pas être démuni dans la création d’un espace jardiné, de s’approprier des éléments de méthode et quelques recettes simples, la bonne plante au bon endroit.

–          La transformation des déchets : paillage, compostage…

–          Le réemploi des déchets : tuteurs, plessis, bois de chauffage ou de cuisine…

–          Les alternatives à l’emploi des pesticides : conditions favorables aux auxiliaires, associations végétales, rotations culturales, accueil des poules au jardin, techniques de biocontrôle (http://www.jardiner-autrement.fr/3-guerir/le-biocontrole)

–          La question du matériel : bien adapté aux besoins, générant peu de déchets d’activité, une ouverture sur le prêt et la location du matériel d’emploi peu fréquent.

 

Ces thématiques feront l’objet de fiches ou de livrets disponibles sur un blog grand public à créer. Pour que ce blog ait de l’audience, il conviendra de l’alimenter en actualités. Les communes et autres partenaires locaux seront sollicités en ce sens.

 

Quelques belles perspectives ont été mentionnées.

La Ferme d’Ecancourt a évoqué son intérêt potentiel pour délivrer des cours de jardinage écologique, à la condition de s’inscrire dans un projet de sensibilisation porté par les collectivités.

Nos outils de communication ne seraient-ils pas plus efficaces avec un support de terrain : un vrai faux jardin de particulier, réalisé dans un but pédagogique, qui ferait la démonstration de toutes les techniques d’aménagement et de gestion ayant un impact favorable pour la réduction des déchets au jardin ? Quelle commune sera la première à rebondir sur cette idée ?

 

Les participants ont pu repartir avec un échantillon des productions de sensibilisation de la cellule biodiversité. Chacun va approfondir de son côté les acquis de la réunion. La cellule biodiversité se met, dès aujourd’hui, à la rédaction de ces différents outils qui seront enrichis par la réflexion du groupe. Un rendez-vous est à confirmer en septembre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s