L'actualité de la Nature

L’inventeur du barbelé

Cachée dans sa forêt d'épines © Gilles Carcassès
Cachée dans sa forêt d’épines. Photographies prises à Cergy dans le quartier Grand centre © Gilles Carcassès

La larve de la coccinelle de la bryone (Henosepilachna argus) est ornée de tubercules armés de longues épines ramifiées. Ajoutons que cette espèce se nourrit des sucs très toxiques de la bryone et qu’elle n’est peut-être pas très digeste : voilà de quoi décourager plus d’un prédateur sans doute. Les coccinelles émettent quand elles sont dérangées un liquide amer à odeur acre au niveau des articulations des pattes, leurs larves le font également par des glandes dorsales. Est-ce aussi le cas pour cette espèce ? On demande un volontaire pour essayer et nous laisser un commentaire sur cet article.

Les coccinelles phytophages par Remi Coutin

La coccinelle de la bryone adulte (Henosepilachna argus) est poilue. © Gilles Carcassès
La coccinelle de la bryone adulte (Henosepilachna argus) est poilue. © Gilles Carcassès
Elle rape l'épiderme des feuilles mais n'en absorbe que les sucs laissant sur place des amas de matière mâchée. © Gilles Carcassès
Elle rape l’épiderme des feuilles mais n’en absorbe que les sucs laissant sur place des amas de matière mâchée. © Gilles Carcassès
Une aventureuse goûte une vrille de bryone. Gare à la chute ! © Gilles Carcassès
Une aventureuse goûte une vrille de bryone. Gare à la chute ! © Gilles Carcassès

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s