La grande tipule

Tipula maxima - Saint-Ouen l'Aumône © Gilles Carcassès

Tipula maxima – Saint-Ouen l’Aumône © Gilles Carcassès

Vous les avez sans doute déjà rencontrés dans l’herbe humide, ces « cousins » qui s’envolent maladroitement sous nos pas. On dirait des moustiques géants, mais, pas de panique, dans cette famille, on ne pique pas.

Celle-ci, avec son envergure exceptionnelle (65 mm) et ses grandes taches caractéristiques sur les ailes, est facile à identifier : c’est Tipula maxima. Il s’agit de la plus grande des 150 espèces de Tipulidae de France.

A son abdomen qui se termine en pointe, on reconnaît une femelle. Elle ira pondre dans la vase des berges du ru de Liesse où vivent ses larves grassouillettes et longues de 5 centimètres. Un délice pour de nombreux oiseaux.

On aperçoit à l’arrière de ses ailes ses deux balanciers en forme de haltères, vestiges de la deuxième paire d’ailes chez les diptères. Ils servent à garder l’équilibre en vol.

Tipula sp - Les tipules ont un drôle de "museau". © Gilles Carcassès

Tipula sp – Les tipules ont un drôle de « museau ». © Gilles Carcassès

Un dizaine d’espèces de tipules dont les larves consomment des racines peuvent causer des dégâts aux cultures. Les larves de tipules sont des ravageurs fréquents des gazons humides.

http://ephytia.inra.fr/fr/C/11341/hypp-Tipulidae

http://www.jardiner-autrement.fr/component/raq/details-fiche/963-tipules-dans-le-gazon-que-faire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s