L'actualité des jardins

Premiers iris barbus en fleurs

Iris germanica - rue du Port à Cergy © Gilles Carcassès
Iris germanica – boulevard du Port à Cergy © Gilles Carcassès

Encore un qui se croit au printemps ! Cet Iris germanica est souvent très précoce, mais là il bat des records !

Iris germanica n’est pas une espèce. Ces plantes sont des hybrides stériles obtenus à une époque indéterminée par croisement d’Iris pallida, d’origine méditerranéenne, et d’Iris variegata, d’Europe de l’Est. Leur multiplication s’effectue par division des rhizomes. On les rencontre parfois dans la nature, ils sont alors subspontanés, et signalent la présence d’anciens jardins.

Les variétés modernes d’iris des jardins sont également issues de croisements interspécifiques. Tous ces « iris barbus » sont de bonnes plantes pour un jardin sec, mais il faut, pour conserver une belle floraison, tous les quatre ou cinq ans diviser et rajeunir les souches : une bonne occasion pour débarrasser la plate-bande des adventices gênantes qui s’installent volontiers parmi les rhizomes d’iris, notamment le chiendent.

En savoir sur les floraisons inhabituelles, par L’Observatoire des saisons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s