Courbevoie, Fleur d’or 2015

Courbevoie vient d’obtenir une Fleur d’Or, distinction suprême du label des villes et villages fleuris. Cela valait bien une petite visite du groupe francilien de l’association Hortis (le 11 décembre 2015). La déambulation dans la ville fut beaucoup trop brève, tant il y a à découvrir, mais suffisante pour déclencher une vive envie d’y revenir : il se passe quelque chose de spécial dans cette « ville jardin », comme une alchimie qui doit sans doute beaucoup aux talents, à la complicité et à la conviction de ses acteurs.

Courbevoie © Gilles Carcassès

Passage public à Courbevoie © Gilles Carcassès

Cette ville est le paradis des arbustes : tous sont formés et conduits dans le respect de leur port naturel. Pas une seule taille inutile, blessante ou intempestive ne vient heurter le regard ni compromettre une floraison.

Ruche urbaine © Gilles Carcassès

Ruche urbaine équipée d’une cheminée pour la sortie en hauteur des abeilles, en toute sécurité pour les passants © Gilles Carcassès

L’intégration du mobilier et de la végétation dans le tissu urbain est remarquable.

Au jardin partagé du square du Château du Loir © Gilles Carcassès

Au jardin partagé Château du Loir © Gilles Carcassès

Les jardins partagés prospèrent dans la ville. Les ateliers-jardins Château du Loir, très actifs, sont animés par l’association Espaces.

Cimetière de Courbevoie © Gilles Carcassès

Cimetière des Fauvelles à Courbevoie © Gilles Carcassès

Le cimetière des Fauvelles, géré en zéro phyto, prend des allures de forêt urbaine avec ses 700 arbres plantés il y a dix ans maintenant.

Micro-jardin de trottoir © Gilles Carcassès

Micro-jardin de trottoir © Gilles Carcassès

Chaque opportunité est mise à profit pour végétaliser. A Courbevoie, la trame verte est un concept vivant et concret.

La Défense fête Noël © Gilles Carcassès

La Défense fête Noël © Gilles Carcassès

Chapeau, Courbevoie !

Advertisements

3 réflexions sur “Courbevoie, Fleur d’or 2015

  1. Magnifique exemple, pas de doute !
    L’Ile de France possédait encore il y a quelques courtes décennies les plus riches « Terroirs » maraîchers et potagers de France (Avec le Val de Loire). Ne devrions nous pas sanctuariser les derniers jardins de nos villes et villages pour renouer avec la culture des légumes et des fruits anciens ? La bio-diversité dans nos assiettes … Chiches ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s