Torchepot

Sitelle à la mangeoire © Jeanne-Flore Blomme-Leveneur

Sittelle torchepot à la mangeoire © Jeanne-Flore Blomme-Leveneur

La sittelle vient parfois aux mangeoires. Dans ce jardin de Marines (Val d’Oise), elle se régalait de graines de tournesol.

Quand on voit une sittelle, les arbres ne sont jamais loin, car c’est son terrain de prédilection. La sitelle est sédentaire, elle niche dans une cavité dont elle ajuste l’orifice avec un torchis de boue de sa confection, d’où son nom de torchepot. Elle passe ses journées à faire des acrobaties dans les branches des grands arbres à la recherche de nourriture. Ses griffes impressionnantes lui permettent de se tenir tête en bas ou de se déplacer à la face inférieure d’une branche.

© Gilles Carcassès

Forge sur un tronc – parc du château de Menucourt © Gilles Carcassès

Comme les pics, les sittelles utilisent les crevasses des écorces pour coincer des graines afin de les décortiquer à leur aise. On voit ici la marque d’un coup de bec sur ce gland. J’ai peut-être dérangé l’oiseau pendant son repas, ou bien il s’agit d’une provision.

La sittelle par le Jardin des plantes de Paris

2 réflexions sur “Torchepot

  1. Pingback: Reconnaitre les oiseaux du jardin | Nature en ville à Cergy-Pontoise

  2. Pingback: Salle à manger avec vue sur le parc, chambre à l’étage | Nature en ville à Cergy-Pontoise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s