L'actualité des jardins

Gros chantier !

Le groupe francilien de l’association Hortis était invité vendredi 12 février 2016 à visiter l’un des plus gros chantiers privés d’aménagements paysagers en Europe : 10 marchés de travaux d’espaces verts mobilisant 26 contrats de culture, pour un total de plus de 50 millions d’euros. L’approvisionnement est en partie local puisque le GIE des Pépinières franciliennes fournira 82 000 végétaux, soit un quart des contrats de culture.

Rhododendron © Gilles Carcassès
Ce très gros rhododendron vient d’être planté dans les futurs « Jardins extraordinaires » © Gilles Carcassès

Né d’un rapprochement entre les groupes Euro Disney S.C.A et Pierre & Vacances – Center Parcs, « Villages nature Paris » se présente comme une future destination touristique durable et innovante, en courts et moyens séjours, sur un site de 259 hectares à proximité du Val d’Europe (dans l’Est parisien).

Une centrale géothermique de 10 mégawatts fournira la totalité de la chaleur nécessaire pour le chauffage et l’eau chaude des habitations et couvrira aussi les besoins du plus grand complexe aqualudique d’Europe, comprenant notamment un lagon extérieur de 2500 m² dont l’eau sera chauffée toute l’année à 30° C, et une zone de baignade naturelle.

Le projet, très végétalisé et bien pensé pour l’accueil de la biodiversité, fait largement appel aux capacités épuratrices des végétaux aquatiques. Avant le démarrage des travaux, les batraciens qui vivaient dans les mares forestières ont été capturés et déménagés dans de nouvelles mares spécialement conçues pour leur hébergement. Des kilomètres de barrières spéciales en bois ont été installées pour empêcher leur retour dans les zones de chantier.  Un secteur de la zone où prospère l’orchis négligé (Dactylorhiza majalis subps. praetermissa) restera interdit au public.

Vue partielle de la maquette de Villages nature Paris © Gilles Carcassès
Vue partielle de la maquette de Villages nature Paris © Gilles Carcassès

Une grande ferme pédagogique (en haut à droite de cette photo) est intégrée au projet.

© Gilles Carcassès
Grue utilisée pour les plantations © Gilles Carcassès

On ne lésine pas sur les moyens de levage pour ce chantier de plantations hors normes, car certains arbres pèsent plus de 10 tonnes.

© Gilles Carcassès
Futurs appartements et commerces © Gilles Carcassès

La végétalisation des murs et des terrasses de ce groupe d’immeubles au bord d’un lac artificiel est prévue pour un coût de 4,5 millions d’euros.

© Gilles Carcassès
Land art ? © Gilles Carcassès

Les cottages, construits en bois, sont livrés en kit par semi-remorque. Le clos et le couvert de chaque ensemble est assuré en trois jours. Tous les réseaux sont installés avant le montage, ce qui donne cet aspect insolite au chantier.

Au total, c’est l’équivalent d’une ville de 8 000 habitants qui se crée en trois ans seulement. L’ouverture est annoncée pour le 2ème trimestre 2017 : mais attention, pour visiter et profiter de tous les aménagements, il faudra louer un hébergement !

3 thoughts on “Gros chantier !”

  1. Aïe, aïe,aïe … « Terrain miné » en ce qui me concerne mon cher Gilles ! Ce « Village (dit) Nature » est à mon sens une des plus redoutables entreprises de stérilisation de nos riches crus agronomiques, tant il est vrai que la Brie en représente un des plus forts potentiels d’Europe ! « Village-Nature » est très séduisant de prime-abord mais c’est catastrophique pour le long terme car d’une part ces types d’installations vieillissent très mal (J’en sais quelque chose avec les plans d’eau artificiels peu profonds) et d’autre part, ces espaces ne pourront plus jamais retourner à leur vocation initiale, laquelle est de nourrir les populations.
    Si ce projet était isolé, on pourrait l’accepter en l’état. Le problème est que notre pays perd plus de 80000 ha de terres chaque année pour des réalisations qui ne sont pas indispensables à la collectivité; la durabilité (au vrai sens du mot) de ces complexes HYPER-ARTIFICIELS étant très contestable … et éphémère !
    Pardonne Gilles ma franchise mais « Village-Nature » est selon moi aux antipodes de ce que nous devrions faire aujourd’hui …à l’heure où justement Disney a du mal à joindre les deux bouts. Prenons exemple sur d’autres partenaires européens pour qui les terres de cette qualité là sont jalousement « sanctuarisées » en tant qu’outils indispensables au bien être des populations.
    Un espace à vocation agronomique n’est pas un « foncier disponible », il faudra que les initiateurs de ces genres de projets se le rappellent une fois pour toutes…
    Bien amicalement.
    Etienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s