Le lézard des murailles

Lacerta muralis © Gilles Carcassès

Podarcis muralis, le lézard des murailles – Vauréal © Gilles Carcassès

Le matin, il se chauffe au soleil sur son muret de pierres au bord du trottoir. S’il se cache, il suffit d’attendre immobile, il reviendra sans doute au même endroit ou pas très loin. Son corps aplati est adapté pour se faufiler dans les fissures des murs et des rochers. Que mange-t-il ? Surtout des araignées, et aussi des diptères, de petits coléoptères, des gastéropodes, des fourmis, des chenilles non poilues…

L'œil du lézard des murailles © Gilles Carcassès

L’œil du lézard des murailles © Gilles Carcassès

Je trouve son regard à peu près aussi expressif que celui de ma poule rousse « Palissandre des Indes ». Il est vrai que les oiseaux descendent des dinosaures.

Ma poule © Gilles Carcassès

Ma poule © Gilles Carcassès

Les lézards sont des animaux protégés, il ne faut pas les toucher.

Le lézard des murailles par le site Coronella

Advertisements

Une réflexion sur “Le lézard des murailles

  1. On attend avec une réelle impatience que les lézards viennent se chauffer sur nos murs ! Pour le moment, ce sont surtout les limaces et les escargots qui occupent le terrain …les poules ont du boulot.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s