L'actualité de la Nature

L’aloès d’eau

La mare du parc des Larris à Pontoise © Gilles Carcassès
La mare du parc des Larris à Pontoise © Gilles Carcassès

Décidément la mare du parc des Larris à Pontoise nous réserve des surprises. Après la pause du martin-pêcheur, c’est une plante qui attire notre attention. Des feuilles en épée denticulées comme celle d’un ananas, de grosses fleurs blanches : c’est un aloès d’eau !

Stratiotes aloides - Pontoise © Gilles Carcassès
Stratiotes aloides – Pontoise © Gilles Carcassès

Stratiotes aloides est une plante vivace aquatique semi-flottante. Elle est très rustique et résiste jusqu’à -28°. En automne, les touffes tombent au fond de la mare, s’enracinent et passent l’hiver à l’abri des intempéries. Au moment de la floraison elles remontent en surface, et les racines disparaissent. La plante flotte alors librement à moitié immergée.

Ces pieds-ci sont apparemment femelles, car ils présentent des fleurs non groupées. Souvent dans les mares, on trouve des plantes mâles uniquement ou seulement des femelles, la multiplication se faisant principalement par stolons. On dit que cette plante est indigène en France, mais elle n’est pas répertoriée en Ile-de-France en tant que plante sauvage.

 

2 thoughts on “L’aloès d’eau”

    1. Voici la réponse du cabinet Hydrosphère qui a travaillé à la requalification de cette mare :

      « Cette espèce a disparu d’Ile-de-France (NRR statut CBNBP – 2014) La dernière station connue était de mémoire dans un parc vers Meudon dont l’indigénat était douteux.
      Cette espèce est commercialisée pour l’agrément des jardins d’eaux , bassins.
      L’espèce est présente depuis trois saisons dans le plan d’eau des Larris (source Jacques LOISEAU Hydrosphère) et d’année en année, la station s’accroit
      Les conditions stationnelles de la mare des Larris correspondent à ses habitats électifs (diverses collections d’eau calcaire peu profondes).
      La mare des Larris est en fait développée sur les colluvionnement argilo-calcaires de la falaise qui surplombe le site.
      Il ne fait aucun doute que cette plante a été introduite. On trouve régulièrement lors de nos inventaires des plantes issues de cultures ornementales même indigène en IDF (Acorus calamus, Cyperus longus, Ranunculus lingua).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s