L'actualité de la Nature

Le chardon Roland

Le chardon Roland, même s’il porte de solides épines, n’est pas un chardon, du moins pas au même titre que les Carduus et les Cirsium, car ce n’est pas une Asteraceae. Le panicaut champêtre (son autre nom vernaculaire) appartient à la famille de la carotte, du persil et du fenouil : les Apiaceae.

Eryngium campestre © Gilles Carcassès
Eryngium campestre – Neuville-sur-Oise © Gilles Carcassès

Comme toutes les Apiaceae, il est assidument visité par les pollinisateurs, intéressés par son nectar.

© Gilles Carcassès
Ce joli hyménoptère butine les fleurs du panicaut champêtre © Gilles Carcassès

En Ile-de-France, Eryngium campestre est le seul représentant du genre. Il croît dans les prairies pâturées, les talus, les bords des champs, les jachères, sur sol calcaire.

On cultive dans les jardins d’autres espèces généralement plus colorées, comme Eryngium bourgatii et Eryngium planum, deux espèces montagnardes.

© Gilles Carcassès
Aménagement routier à Achères avec Perovskia, Eryngium et graminées © Gilles Carcassès
© Gilles Carcassès
Qu’ils soient à fleurs bleues ou vertes, tous les Eryngium sont très appréciés des bourdons © Gilles Carcassès

Ce sont de bonnes plantes pour des jardins d’allure un peu sauvage. Attention cependant, ces plantes peu exigeantes quant à la nature du sol se ressèment facilement, parfois même où on ne voudrait pas les voir, comme les caniveaux et les fissures de trottoirs…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s