L'actualité de la Nature, L'actualité des jardins

L’endive : j’en étais sûr !

Endives © Gilles Carcassès
Endives © Gilles Carcassès

Depuis que je suis tout petit, je déteste l’endive.

Et manifestement, je ne suis pas le seul : le regretté Pierre Desproges lui a même consacré une page d’anthologie dans son « Dictionnaire superflu à l’usage de l’élite et des bien nantis ». En voici un extrait :

n.f. Sorte de chicorée domestique que l’on élève à l’ombre pour la forcer à blanchir. La caractéristique de l’endive est sa fadeur : l’endive est fade jusqu’à l’exubérance.

Sa forme, qu’on peut qualifier de n’importe quoi, genre machin, est fade.
Sa couleur, tirant sur rien, avec des reflets indescriptibles à force d’inexistence, est fade.
Son odeur, rappelant à l’amnésique qu’il a tout oublié, est fade.
Son goût, enfin, puisque, dit-on, de nombreux pénitents mystiques préfèrent en manger plutôt que de crapahuter sur les genoux jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle, atteint dans la fadeur gastronomique des sommets que le rock mondial frôle à peine dans la pauvreté créatrice.

Je ne savais pas pourquoi cette aversion pour l’endive. Maintenant, je sais : je viens de découvrir que l’endive est une plante dangereuse, classée dans la catégorie des plantes photosensibilisantes ! De quoi s’agit-il ? Certaines plantes, que l’on nomme photosensibilisantes, peuvent entrainer des réactions cutanées semblables à des brûlures par l’effet conjugué du contact de leur sève et de l’exposition au soleil. L’une des plus dangereuses est la berce du Caucase, capable de provoquer de graves lésions sur la peau.

Sur cette question épineuse des plantes dangereuses, qui se pose en permanence à tout créateur de jardins, je recommande deux ressources accessibles sur internet et qui me paraissent très sérieuses :

La brochure du Centre Antipoisons belge sur la toxicité des plantes au jardin et dans la maison

L’excellent site Toxiplante établi par des pharmaciens et portant sur 147 plantes présentant un risque pour la santé humaine

2 thoughts on “L’endive : j’en étais sûr !”

    1. Tu as raison, l’endive n’est pas plus toxique que la laitue, le panais ou le pissenlit ! Cette charge contre l’endive n’était qu’un prétexte pour découvrir les deux sites fort utiles sur les plantes toxiques et photosensibilisantes. Pour me faire pardonner des amateurs de ce délicieux légume (et avant que le Front de Libération de l’Endive me fasse des salades), je propose une relecture de mon article « C’est bon la chicorée » : https://natureenvilleacergypontoise.wordpress.com/2015/10/15/cest-bon-la-chicoree/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s