L'actualité de la Nature, L'actualité des jardins

Nos frênes sont-ils tous condamnés ?

Fraxinus excelsior, le fr^ne commun
Fraxinus excelsior, le frêne commun © CACP – Gilles Carcassès

Au bord de l’eau, dans les haies, les jardins, les bois humides, le frêne est omniprésent. Impossible de parcourir la campagne sans croiser sa belle silhouette. Mais une sérieuse menace plane sur cette espèce autrefois appréciée comme complément de fourrage.

Chalara fraxinea, un champignon microscopique originaire d’Asie orientale, s’attaque à ses feuilles et aussi à son bois. Dans les régions contaminées, 85 % des jeunes arbres en meurent. La maladie est arrivée en Europe vers 1990, probablement avec des importations de frênes asiatiques, porteurs sains du champignon. Elle est présente en France depuis 2008. Le front de la chalarose progresse de 50 à 60 km par an, les spores étant facilement disséminées par le vent. Seule la zone méditerranéenne, au climat trop chaud pour le champignon, y échappera.chalarose

Pour autant, l’espèce n’est pas menacée de disparition. Les scientifiques ont remarqué, en effet, que quelques rares frênes présentent une bonne tolérance à la maladie et que ces individus semblent capables de transmettre cette tolérance à leur descendance. Il convient donc, dans les opérations de gestion, de repérer et de protéger ces arbres indemnes de la maladie qui permettront à terme de régénérer l’espèce.

La chalarose du frêne, par l’INRA (janvier 2017)

L’ONF a dû interdire au public plusieurs forêts gravement touchées par la chalarose, le temps de sécuriser les sentiers de randonnée (Ministère de l’Agriculture – août 2016)

Le frêne, un arbre à tout faire : ici en haie plessée © CACP - Gilles Carcassès
Le frêne, un arbre à tout faire : ici conduit en haie plessée (Morbihan) © CACP – Gilles Carcassès

 

1 thought on “Nos frênes sont-ils tous condamnés ?”

  1. Ajouté à la maladie du châtaigner, si ça vient sur le val d’Oise … ce sera triste !
    Le problème aussi est que nos forêts ne sont plus entretenues : Plus de gardes forestiers, plus de personnels, plus de bûcherons … on néglige tout dans ce domaine ! Où sont les coupes d’éclaircies, les tailles de formation, les dégagements sélectifs ? …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s