L'actualité de la Nature

La véronique de Perse

Veronica persica à Cergy © CACP – Gilles Carcassès

Au pied de la préfecture du Val d’Oise elle forme un gros tapis dans un massif d’arbustes. Ses grandes fleurs bleues attirent l’attention. C’est la plus commune des véroniques, et pourtant elle n’est pas indigène. La véronique de Perse est originaire du sud-ouest de l’Asie ; elle est arrivée en Europe au XIXème siècle. Elle aime les terres riches des jardins et des potagers. C’est pourquoi les jardiniers la côtoient souvent. Elle pousse vite et tôt, dès les premiers beaux jours, et se ressème abondamment. C’est une adventice des jardins omniprésente mais pas trop problématique. On s’en débarrasse d’un coup de binette… jusqu’aux nouvelles levées de ses graines.

Fleurs de la véronique de Perse © CACP – Gilles Carcassès

Je l’avoue, je suis sensible au charme de la véronique. Et souvent je lui épargne la binette, quand elle me fait ses yeux doux.

Retrouvez notre article sur ces herbes qu’on dit mauvaises

1 thought on “La véronique de Perse”

  1. Je confesse humblement avoir une nette préférence … pour mes fraisiers. Des négociations territoriales menées par mes ambassadrices Grelinette et Binette m’ont permis de leur concéder… les bordures de la terrasse en bois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s