L'actualité de la Nature

La saison des champignons

Après les épisodes pluvieux de ce mois de septembre, ça y est, la saison des champignons est lancée ! Ne comptez pas sur moi pour vous donner des trucs infaillibles pour reconnaître les champignons comestibles, il n’en existe pas. Seule la connaissance approfondie des espèces permet de sécuriser une cueillette.

La détermination des champignons fait appel à tous les sens : l’odeur, la consistance, la densité, le toucher et parfois le goût sont des critères essentiels pour distinguer bon nombre d’espèces. L’aspect et la couleur peuvent varier considérablement selon le sol, la région ou l’humidité ambiante. Il faut donc apprendre à reconnaître les espèces dans différentes conditions. La présence de certains arbres ou de plantes particulières à proximité sont aussi des indices importants. Cela est particulièrement vrai pour les champignons mycorhiziens qui entretiennent des relations symbiotiques avec les racines de certains arbres.

Les mycologues sérieux, bien sûr, vous diront qu’on n’est vraiment certain de la détermination d’une espèce qu’avec l’examen au microscope de l’ornementation des spores et les réactifs chimiques…

Pour reconnaître les champignons

En résumé, pour reconnaître les champignons, il faut prendre le temps d’apprendre auprès de spécialistes ou d’amateurs chevronnés. Cela se faisait autrefois par une patiente transmission familiale, cela peut se faire aussi en participant activement à des sorties de sociétés de mycologie.

Je vous présente quelques-unes de mes trouvailles de ces jours derniers :

Lepiota acutesquamosa © CACP – Gilles Carcassès

Tentante, cette lépiote ? Elle est toxique !

Cortinarius violaceus © CACP – Gilles Carcassès

Le cortinaire violet : à rejeter sans hésitation car certains cortinaires sont mortels !

Geastrum sp. © CACP – Gilles Carcassès

Un géastre : comme personne, semble-t-il, n’a fait l’expérience d’en manger de grosses quantités, on ne sait pas dans quelles atroces souffrances on meurt, ou s’il est sans danger…

Ah oui, j’oubliais, de nombreux champignons ont tendance à concentrer les métaux lourds et les éléments radioactifs du sol, et en raison d’intolérances individuelles, certains bons comestibles provoquent des indispositions plus ou moins sévères chez certaines personnes.

Alors, prudence, prudence !

1 thought on “La saison des champignons”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s