L'actualité de la Nature, L'actualité des jardins

Les oreilles de la Terre

Pézizes du cèdre – Conflans-Sainte-Honorine © CACP – Emilie Périé

Les bons tuyaux de Marie-Louise

Nous avons été informés par Marie-Louise, mycologue avertie, que de drôles de petits champignons avaient fait leur apparition plus tôt que prévu cette année. Nous filons donc à Conflans pour observer sa trouvaille.

Ces champignons sont des pézizes du cèdre, de leur nom scientifique Geopora sumneriana. On les appelle également « oreilles de la Terre » en raison de leur forme en coupe qui émerge du sol au printemps comme si la Terre ouvrait ses oreilles. Mais qu’a-t-elle entendu ? Peut-être les explications de Marie-Louise et Gilles au sujet de ces ascomycètes.

Pézize du cèdre – Conflans-Sainte-Honorine © CACP – Emilie Périé

Des oreilles de conifères

Ce champignon est reconnaissable à sa forme particulière, son aspect extérieur filamenteux et son intérieur crème, mais aussi à sa localisation. On le trouve presque exclusivement sous les cèdres, quelques fois sous les séquoias, les ifs ou les genévriers. C’est cela qui le différencie des autres Geopora, comme Geopora foliacea qui lui ressemble beaucoup mais qui ne fréquente que les pins.

Cèdre abritant les pézizes – Conflans-Sainte-Honorine © CACP – Emilie Périé

Geopora sumneriana est un champignon mycorhizien, il entretient donc d’étroites relations avec les racines du cèdre sous lequel il pousse. C’est sans doute grâce à cette affinité qu’il est si largement répandu sur le territoire français. Les cèdres ne sont pas indigènes en France, et sont cultivés en pépinières. Les champignons ont pu voyager facilement dans les mottes de plantation, mais comme certaines parcelles de pépinières n’hébergent pas ce champignon, on ne le retrouve pas partout. Cependant, lorsqu’il est présent au pied de son cèdre, Geopora sumneriana y fructifie tous les ans.

Pour le moment aucune mention de ce champignon n’a été faite en Val-d’Oise dans les bases de données naturalistes. D’après la littérature, il commence à apparaître à partir de fin février et on peut l’observer jusqu’en avril.

Ces pézizes sont déjà bien visibles sous ce cèdre à Conflans. Peut-être que la Terre écoute aussi dans votre jardin ? Racontez-nous !

Retrouvez dans ces articles d’autres champignons mycorhiziens :

Le lactaire à toison

Les trompettes

Le pied-de-mouton

Sources :

Geopora sumneriana par l’INPN

Geopora sumneriana par AuJardin.info

1 réflexion au sujet de “Les oreilles de la Terre”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.