L'actualité de la Nature

La galle en bourse de l’orme

Des figues sèches, sur un orme ?

Galle en bourse de l’orme © CACP – Gilles Carcassès

Les rameaux de cet orme liégeux sont garnis de poches brunes de belle taille.

Galle due à Eriosoma lanuginosum © CACP – Gilles Carcassès

Je décroche une de ces choses boursouflées.  Elle est creuse et très légère. Il s’agit d’une galle due à des pucerons de l’espèce Eriosoma lanuginosum. Ceux-ci ont vécu en colonie à l’intérieur de ces excroissances qui se sont développées au printemps dernier sur les feuilles. Ils les ont déserté à la fin de l’été pour aller s’installer sur les racines de leurs hôtes secondaires que sont les aubépines, les cognassiers et les poiriers. Les galles desséchées restent fixées sur l’arbre jusqu’au début du printemps suivant.

Cette espèce, répertoriée comme un ravageur peu préoccupant du poirier, est assez rare en Ile-de-France.

Retrouvez dans ces articles d’autres ravageurs de l’orme :

La galéruque de l’orme

La tenthrède zigzag de l’orme

Et une autre galle due à des pucerons :

L’étrange caverne des pucerons soldats

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.