L'actualité de la Nature

Le cirse des champs : évolution et reproduction

Connaissez-vous le cirse des champs ?

Le cirse des champs, Cirsium arvense © CACP – Gilles Carcassès

Cette plante aux jolis pompons roses et aux longues épines appartient à la famille des chardons. Comme son nom l’indique, le cirse des champs se plaît dans et aux abords des parcelles cultivées, mais pas seulement. Espèce dite ubiquiste et très adaptée à notre climat, elle s’exprime dans tous les espaces ouverts où on lui en laisse la possibilité : friches, prairies, jardins, chemins, …

Et sa particularité ?

Le cirse des champs est une plante dioïque : les fleurs mâles (qui produisent le pollen) et les fleurs femelles (qui reçoivent le pollen et forment les fruits) sont portées par des pieds différents. Elles sont d’ailleurs assez dissemblables : les fleurs femelles sont plus petites, plus claires et de forme allongée ; les fleurs mâles sont d’un rose plus vif et d’un port plus étalé. Il est donc relativement facile de les différencier.

Fleurs de cirse, femelle à gauche, mâle à droite © CACP – Emilie Périé

En cas de doute, et avec un peu de patience, une technique infaillible est d’attendre la formation des fruits. Si les fleurs forment des touffes d’aigrettes blanches, la plante est femelle.

Pied femelle de cirse des champs – Cergy © CACP – Emilie Périé

Vers une séparation des genres ?

Outre la reproduction sexuée (par le pollen), le cirse des champs est également capable de se multiplier par son système racinaire. Les rhizomes (tiges souterraines) croissent sous terre et donnent naissance à de nouveaux pieds quelques centimètres plus loin. On observe alors une répartition en petites colonies de plantes uniquement femelles ou uniquement mâles qui n’ont presque plus besoin de se rencontrer pour assurer la survie de l’espèce.  On a déjà remarqué que les aigrettes servant à transporter les fruits dans le vent sont de moins en moins solides puisque devenues inutiles… Qui sait ce que l’évolution leur réserve ?

Retrouvez le portrait du cirse des champs :

Le cirse des champs

Sources :

La fiche du cirse des champs, par Tela Botanica

Le cirse des champs, par Florif

La Flore d’Île de France, par Philippe Jauzein et Olivier Nawrot

2 réflexions au sujet de “Le cirse des champs : évolution et reproduction”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.