L'actualité de la Nature

Un collembole rondouillard

La pêche aux collemboles est ouverte !

Armé d’une feuille morte de dipladénia, je m’amuse à recueillir les petites bêtes qui flottent à la surface de l’eau d’une grande soucoupe au jardin.

Collemboles sauvés des eaux © Gilles Carcassès

Bonne pioche !

Je crois que j’ai attrapé un représentant de la famille des Dicyrtomidae, ces sympathiques collemboles tout en rondeurs. Celui-ci est délicatement décoré.

Collembole de la famille des Dicyrtomidae © Gilles Carcassès

Cliquez sur l’image ci-dessus pour l’agrandir et admirer la finesse des dessins de ce collembole !

J’ai le plaisir de vous présenter Dicyrtomina ornata

Cette espèce très commune dépasse à peine le millimètre et est active surtout l’hiver. Elle est facile à reconnaître avec ses motifs géométriques. Dicyrtomina ornata vit au sol sous les feuilles mortes, se nourrissant de moisissures et de végétaux en décomposition. Aussi c’est un acteur très important de la fabrication de l’humus et de la fertilité des sols.

Dicyrtomina ornata © Gilles Carcassès

Cet individu est mort et l’on voit sa furca, ordinairement repliée sous son abdomen et tendue comme un ressort. Cet appendice fourchu lui sert à effectuer des sauts impressionnants, de l’ordre de 50 fois sa longueur !

Retrouvez d’autres collemboles :

Dans mon compost, les collemboles

Vertagopus arboreus, un collembole violet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.