Non classé

A pompons : les cirses

Continuons dans la série des plantes à fleurs en pompons roses à fortes épines. Après les chardons vrais (Carduus), voyons les cirses (Cirsium). Parmi les 8 espèces connues en Île-de-France, nous en avons rencontré 5 sur le territoire.

Le cirse des champs

Cirse des champs, Cirsium arvense © CACP – Emilie Périé

Le cirse des champs est sans doute le plus abondant des cirse dans la Région. C’est celui qui a les fleurs les plus claires et le moins d’épines, seules les feuilles en portent.

Le cirse des marais

Le cirse des marais, Cirsium palustre © CACP – Gilles Carcassès

Le cirse des marais, comme son nom l’indique, se rencontre dans les zones humides, au bord des cours d’eau. Sur la gamme de rose, c’est lui qui a les fleurs les plus foncées. Comme on peut le voir, il est largement doté en épines.

Le cirse des maraichers

Le cirse des maraichers, Cirsium oleraceum © CACP – Gilles Carcassès

Le cirse des maraichers est le seul du genre à avoir des fleurs jaunes et non roses. Les capitules sont beaucoup plus gros que ceux des autres cirses. De même, la plante de manière générale est beaucoup plus imposante que ses compatriotes bien que moins fournie en épines. S’il s’appelle « des maraichers » c’est parce qu’un temps ce cirse a été consommé comme un artichaud.

Le cirse commun

Le cirse commun, Cirsium vulgare © CACP – Gilles Carcassès

Le cirse commun se rencontre sur tout type de terrain (prairies, pelouses, chemins). Il fait des capitules moins nombreux et non agglomérés mais ceux-ci ont une forme ovoïde et sont hérissés d’épines. Ils sont ainsi facilement reconnaissables.

Le cirse laineux

Le cirse laineux, Cirsium eriophorum © CACP – Gilles Carcassès

Le cirse laineux quant à lui, est recouvert d’un voile aranéeux.

Ces 5 espèces participent au maintien des insectes pollinisateurs : des espèces spécialistes qui ne peuvent survivre sans ces plantes, et d’autres très généralistes qui trouvent sur ces fleurs de quoi se nourrir tout au long de l’année.

Retrouver la série des pompons :

Le cirse laineux

L’onopordon

Les chardons 

2 réflexions au sujet de “A pompons : les cirses”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.