Le chevreuil du bois de Neuville

Chevreuil à Neuville-sur-Oise © CACP – Gilles Carcassès

En rentrant à mon domicile, j’aperçois une silhouette singulière dans un champ à Neuville-sur-Oise. Je gare la voiture derrière un bosquet et j’entame en rampant une approche discrète. Accroupi dans un buisson, je cadre doucement le sujet. C’est un beau chevreuil, sorti du bois voisin. Il broute avec gourmandise quelques pousses de chénopodes blancs, une adventice commune des cultures. De temps en temps, il semble regarder dans ma direction.

Chevreuil © CACP – Gilles Carcassès

Une escouade de mouches l’accompagne. Je les vois briller dans le soleil couchant.

Chevreuil à Neuville-sur-Oise © CACP – Gilles Carcassès

J’observe son pelage qui est très irrégulier : il est en pleine mue et perd ses poils d’hiver qui le protégeaient du froid.

Chevreuil © CACP – Gilles Carcassès

Finalement, il est reparti tranquillement dans son bois. Et moi, je suis encore arrivé en retard pour la soupe.

Notre exposition sur les papillons

Voici notre dernière production : 14 panneaux A3 sur les papillons de jour que l’on peut facilement observer à Cergy-Pontoise. Douze espèces sont illustrées, parmi celles-ci, la belle-dame, le vulcain, le moro-sphinx, l’aurore, la carte géographique,  le brun du pélargonium, le paon du jour, qui ont chacune déjà fait l’objet d’un article dans notre blog.

Pour tous renseignements et pour réserver cette exposition, écrivez-nous à biodiversite@cacp.fr

Un nouveau guide pour la gestion écologique des espaces collectifs

Natureparif a publié un nouveau guide de gestion écologique. Il est gratuit, en téléchargement sur le site de Natureparif.

guide-natureparif
Ce guide très complet de 190 pages vise à inciter les gestionnaires à entamer une réflexion sur leurs pratiques, et à les faire évoluer en leur proposant des techniques pour une meilleure prise en compte de la biodiversité. Alternatives à l’utilisation des pesticides, choix de végétaux locaux, maintien de murs anciens, taille douce des arbres, végétalisation des berges de rivières, création de mares, gestion en fauche tardive des bords de route, végétalisation de la voirie… Les pistes pour mieux intégrer la nature en ville sont nombreuses !

À destination des gestionnaires, publics et privés, il se compose de :

  • 10 fiches « Problématiques », pour s’interroger sur le pourquoi des pratiques actuelles,
  • 16 fiches « Réponses écologiques », pour proposer des solutions pour limiter l’empreinte écologique des gestionnaires,
  • et 22 fiches « Outils », pour la mise en place de ces actions.

Interdiction des pesticides : la loi, mode d’emploi

Le ministère de l’Environnement a publié mercredi 4 janvier 2017 le « guide des solutions » à l’usage des communes, qui ont l’obligation depuis le 1er janvier 2017, en vertu de la loi Labbé, de s’abstenir d’utiliser des produits phytosanitaires de synthèse.
le-guide-des-solutions
Je vous recommande particulièrement la lecture du chapitre 3 intitulé « LA LOI MODE D’EMPLOI » qui répond aux questions techniques des jardiniers. C’est à partir de la page 34 du guide.

La coccinelle à sept points © Gilles Carcassès

Coccinelle à sept points photographiée à Cergy (La Croix-Petit) © Gilles Carcassès

On y apprend notamment que « les cimetières et les terrains de sport ne sont concernés par l’interdiction que s’ils font l’objet d’un usage de « promenade » ou d’ « espace vert » avéré. Ces espaces nécessitent donc une appréciation au cas par cas pour déterminer s’ils font l’objet d’un usage de « promenade » ou d’ « espace vert » avéré et s’ils entrent ainsi dans le champ de la loi. »

On y trouve aussi tous les liens utiles vers les listes des produits encore autorisés.

Le communiqué de presse officiel

FAQ sur la loi Labbé par le site Ecophyto Pro

J’agis pour la biodiversité

logo-biodivaction-label

Le blog Nature en ville à Cergy-Pontoise, reconnu par le Secrétariat d’Etat chargé de la biodiversité, a rejoint les actions labellisées de la plateforme La biodiv en action, dans la catégorie « éducation à la nature ».

Ce site permet de faire connaître les initiatives d’acteurs très variés en faveur de la biodiversité. Un lien invite à accéder au webzine « changeons de regard sur la biodiversité« , plein d’informations étonnantes sur la nature.webzine-ministere

J’y ai découvert aussi les superbes livrets pédagogiques en ligne, édités par le Ministère de l’Environnement, parmi lesquels : « la biodiversité s’explique« , pour comprendre ce qu’est la biodiversité, les causes et les effets de son érosion, la situation en France et dans le monde et les outils de protection.la-biodiversite-sexplique

Découvrons les auxiliaires

Je vous recommande un petit quiz pédagogique et ludique réalisé par le GIS PICleg (Groupement d’Intérêt Scientifique pour la Protection Intégrée en Cultures Légumières). Son ambition : sensibiliser le grand public sur l’intérêt des auxiliaires de cultures.

Il propose une bonne petite révision à tous les jardiniers, amateurs ou professionnels, et des découvertes passionnantes à ceux qui ne connaissent rien sur le sujet.

Larve de la coccinelle à sept points, vue sur un iris des marais au parc François-Mitterrand à Cergy © Gilles Carcassès

Larve dévoreuse de pucerons vue au parc François-Mitterrand à Cergy © Gilles Carcassès

Sur cette photo, c’est une larve, certes, mais de quel insecte ? Syrphe ? Coccinelle ? Chrysope ?

La réponse est à chercher dans le quiz Protection des cultures légumières. A la fin du quiz, on peut même gagner un diplôme !