L'actualité des jardins

Un Erasmus pour les plantes vivaces ?

Une flore inhabituelle et pimpante colonise l’espace public aux abords de la gare de Neuville, sur le chemin de l’Université. Ces petites plantes se sont échappées d’un mur végétal et ont trouvé refuge dans les caniveaux et interstices du sol.

Trois plantes vivaces de rocaille…

Erigeron karvinskianus – Neuville-sur-Oise © CACP – Gilles Carcassès

Voici le vaillant Erigeron karvinskianus, la « pâquerette des murailles », une mexicaine que l’on peut rencontrer naturalisée à Paris et en proche banlieue.

Campanula portenschlagiana (à vos souhaits !) ou campanule des murailles – Neuville-sur-Oise © CACP – Gilles Carcassès

La campanule des murailles, originaire des Balkans, est une vivace horticole incontournable des rocailles et des murets fleuris.

Centhrantus ruber variété blanche – Neuville-sur-Oise © CACP – Gilles Carcassès

La valériane rouge affectionne les expositions chaudes qui se rapprochent des conditions de son aire méditerranéenne d’origine. Elle est largement naturalisée en Ile-de-France dans les falaises, les abords des vieux châteaux, les villages fleuris. Ici c’est une variété à fleurs blanches.

… faciles à semer dans nos rues

Ces trois comparses, venues de loin, nous apportent la preuve qu’il est facile, par le semis d’espèces adaptées, d’apporter un peu de couleur et de gaieté à des fissures et pieds de murs même dans un environnement très minéral.

L'actualité des jardins

Bienvenue Jonquille

Panneau d’information installé avenue Boris Vian à Vauréal © Christophe Etchemendy

En 2017, le pâturage mixte initié à Vauréal sur la parcelle des Sablons est reconduit. Jonquille, vache de race vosgienne et six brebis solognotes, de la ferme d’Ecancourt, entretiendront la parcelle qui jouxte le parc des sports pendant toute la belle saison.

Brebis solognotes © Christophe Etchemendy

Ensemble ces animaux feront un travail efficace de débroussaillement et d’entretien de cette prairie, propriété de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, pour le plus grand bénéfice de la biodiversité.

L'actualité des jardins

Les rendez-vous aux jardins 2017 à Cergy-Pontoise

Comme chaque année, le premier week-end de juin voit revenir les Rendez-vous aux jardins, cette grande manifestation nationale qui propose aux propriétaires et aux gestionnaires de jardins de faire visiter gratuitement au public leur petit (ou grand) domaine.

Consultez la carte des jardins participants sur le territoire de Cergy-Pontoise, établie par l’Office de tourisme de Cergy-Pontoise – porte du Vexin. Comme d’habitude beau tir groupé sur des jardins de particuliers à Pontoise, mais les jardiniers des autres communes de l’agglomération ne sont pas en reste ! Forcément, près de chez vous, un jardin à visiter !

La Mission jardins du conseil départemental du Val d’Oise présente d’autre part la liste de tous les jardins participants dans le Val d’Oise.

Cette année, ne manquez pas l’ouverture au public des jardins familiaux des Hauts de Jouy (cour du mûrier, rue d’Ecancourt à Jouy-le-Moutier) le samedi 3 juin de 14h à 18h et le dimanche 4 juin de 10h à 18h, où seront présentées plusieurs de nos expositions sur la nature et le jardinage.

Et comme l’an dernier, vous aurez la possibilité de visiter le Centre de production végétale de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise (chemin de Puiseux à Puiseux-Pontoise) le vendredi 2 juin 2017 de 10h à 12h et le samedi 3 juin de 10h à 12h.

L'actualité des jardins

Jour de tonte

Mercredi 3 mai 2017, c’était jour de tonte à la ferme d’Ecancourt.

Dans la cour de la ferme d’Ecancourt à Jouy-le-Moutier © CACP – Gilles Carcassès

Toute une organisation

Les moutons sont rapatriés de leur pâture et approvisionnés par lots. Ils passent un par un sous les mains expertes du tondeur professionnel.

La tonte d’une brebis. © CACP – Gilles Carcassès

Quels usages pour la laine ?

Les plus belles toisons sont récupérées pour les ateliers pédagogiques de filage et de tissage de la laine.

La serre à tomates de la ferme d’Ecancourt © CACP – Gilles Carcassès

D’autres toisons sont employées en paillage dans les jardinières de la serre. La collection de tomates, d’aubergines et de poivrons de la ferme d’Ecancourt prospère chaque année sous ce manteau protecteur.

Le cheptel de l’ITEP Le clos Levallois à Vauréal est aussi passé à la tonte © CACP – Gilles Carcassès

On a tondu le mouton à Jouy-le-Moutier, le reportage de VONews95

L'actualité de la Nature, L'actualité des jardins

Flash spécial : les bébés cygnes sont sortis du nid !

Ils sont la nouvelle coqueluche du parc François-Miterrand à Cergy, les cinq bébés cygnes qui sont sortis de leur nid !

Bébés cygnes dans les pâquerettes – Cergy © CACP – Gilles Carcassès
Détente en familles au parc François-Mitterrand à Cergy © CACP – Gilles Carcassès

Retrouvez nos articles sur les bébés cygnes

Au fait, comment doit-on les nommer : cygneaux, cygnons, cygnets ? … ou signetons ? Ne restez pas dans une angoissante incertitude : le Guichet du savoir, un service gratuit de la Bibliothèque municipale de Lyon, nous éclaire doctement sur le sujet.

L'actualité des jardins

Participez au concours Jardiner Autrement 2017

Le concours “Jardiner autrement, réduisons l’usage des pesticides au jardin” est gratuit et ouvert à toutes les personnes résidant en France métropolitaine qui souhaitent partager leur passion du jardinage, que ce soit en pleine terre ou en pot et indépendamment de la surface cultivée.

Le concours récompense depuis 2011 les démarches les plus abouties en termes de préservation des équilibres biologiques au jardin à travers la réduction ou l’abandon de l’usage de produits phytosanitaires.

Vous avez jusqu’au 24 mai 2017 pour vous inscrire !

Pour s’inscrire au concours Jardiner Autrement

Petit coin de paradis… © CACP – Gilles Carcassès
L'actualité des jardins

Notre vidéo : les bons outils du désherbage

Christophe Etchemendy, responsable du pôle Espaces publics de la ville de Vauréal © CACP – Gilles Carcassès

Dans le cadre de sa campagne Zéro phyto, la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise a réalisé plusieurs courtes vidéos. Celle-ci a été tournée à Vauréal. Christophe  nous présente les outils utilisés par ses équipes pour désherber.

vidéo n° 4 – Christophe

 

 

 

 

 

La brosse métallique très pratique pour nettoyer les joints © CACP – Gilles Carcassès
La binette en U, idéale pour passer sous les clôtures. Elle coupe facilement les racines grâce à son tranchant des deux côtés © CACP – Gilles Carcassès
La débroussaileuse équipée d’une brosse métallique, pour les sols durs © CACP – Gilles Carcassès
La gouge à long manche pour les herbes vivaces rebelles © CACP – Gilles Carcassès
Quelques outils manuels rassemblés : gouge, binette, houe de désherbage, binette en U, griffe étroite pour désherber les arbustes © CACP – Gilles Carcassès

Visionnez les démonstrations et découvrez d’autres outils dans la vidéo n° 4 – Christophe

 

L'actualité des jardins

Envie de nature ?

Il existe plein de façons rigolotes de satisfaire une envie de nature :

Moi, j’ai eu envie d’héberger des poules dans mon jardin.

Ça décore largement aussi bien que des nains de jardin. Ce sont des poules pondeuses de bonne race, choisies pour avoir de bons œufs frais. Le problème c’est qu’elles se prennent pour des poules mangeuses : je dépense une fortune en graines concassées et les œufs sont rares. A vrai dire, je les soupçonne de fréquenter un pondoir clandestin…

Sans doute pour témoigner leur gratitude, elles créent pour moi des œuvres d’art éphémères sur la terrasse. J’en suis un peu consolé.

Comme je n’ai plus envie de tondre ma pelouse, j’ai demandé à mes poules de s’en occuper. Elles sont gourmandes des graminées du gazon dont elles épointent consciencieusement les jeunes feuilles : pâturins, fétuques, agrostis sont à leur goût. Evidemment la coupe n’est pas très régulière et elles ont tracé des sentiers de promenade.

Le sentier des poules © CACP – Gilles Carcassès

Une de leur promenade préférée est d’aller sous l’arbre où sont installées les mangeoires pour les petits oiseaux, elles récupèrent tout ce qui tombe et piétinent copieusement le secteur. Les pervenches y sont plus plates qu’ailleurs. C’est bien, ça crée du relief.

Apparemment, elles n’aiment pas les violettes odorantes : j’en ai maintenant de beaux tapis à plusieurs endroits. J’ai relevé les espèces qu’elles consomment volontiers : la chélidoine (pourtant toxique), la pariétaire, le pissenlit, le mouron blanc, les laiterons, mais aussi les blettes, les betteraves, les salades, les petits pois.

Une feuille de pissenlit becquetée par ma poule noire © CACP – Gilles Carcassès

Pour protéger mes légumes, j’ai dû instaurer une ZPPAUP (Zone Protégée des Poules à Usage de Potager). Ça m’a encore coûté un rouleau de grillage à poules.

Je n’ai pas envie de tondre, elles n’ont pas envie de pondre : sans doute étions-nous faits pour nous rencontrer © CACP – Gilles Carcassès

Le texte de cet article est paru dans le journal « Envie passagère » édité dans le cadre de l’exposition de dessins d’humour « TRAITS ENVIE » que vous pouvez admirer place des Arts à Cergy du 22 avril au 8 mai 2107.

 

Agenda, L'actualité des jardins

La botanique des toitures

Sempervivum montanum © CACP – Gilles Carcassès

La saison 2017 de Florilèges toitures – l’observatoire des plantes de toitures démarre. Voici le moment de faire un nouveau relevé floristique de votre toiture, ou de réaliser votre premier relevé si vous rejoignez le réseau des 67 toitures participantes actuelles.

Privilégiez début avril pour le Sud de la France, et fin mai pour le Nord de la France. Mais si vous ne pouvez pas à ces périodes, tout relevé sur la période avril-juillet a une très forte valeur !

Attention ! La fiche de relevé avec son protocole a été mise à jour. Elle est disponible sur la page internet du programme, où vous trouverez toutes les informations, outils, inscriptions aux ateliers de rencontre (restitution/formation) :

http://www.plante-et-cite.fr/projet/fiche/49

Cette année encore vous sont proposés 3 ateliers de rencontre « Florilèges toitures », de 3 heures, pour une démonstration sur le terrain et des échanges sur le protocole d’observation. Paris le 2 mai, Lyon le 3 mai, et Bordeaux le 11 mai. L’inscription, c’est ici !

L'actualité des jardins

Les rosiers, une solution durable pour le fleurissement des villes

Les rosiers c’est beau et c’est facile, un document de la SNHF

Ce document réalisé par la SNHF avec le soutien de VAL’HOR et de la FNPHP est de nature à éclairer les gestionnaires d’espaces verts sur le choix des rosiers pour agrémenter l’espace public. De nombreuses variétés modernes allient maintenant une excellente résistance aux maladies, un entretien très simple et une floraison abondante et de longue durée, dans un grand choix de coloris.

Parmi les références du document, les rosiers des quais de Conflans-Sainte-Honorine sont cités en exemple.

Rosier ‘Tequila’, obtenu en 2004 © CACP – Gilles Carcassès

Les rosiers modernes se marient très bien avec les plantes vivaces, comme ces rosiers ‘Tequila’ qui sont accompagnés de Perovskia.

Harmonie de rose, dans un jardin à Veules-les-roses © CACP – Gilles Carcassès

Ce rosier forme une scène charmante au-dessus d’un tapis de Persicaria affinis.

Rosier ‘Veilchenblau’ © CACP – Gilles Carcassès

Les variétés anciennes ont aussi beaucoup de charme, comme ce rosier liane non remontant, obtenu en 1909, vu à La Roche-sur-Yon, intégré dans un aménagement sur trottoir.

Retrouvez notre article : Mignonne, allons voir si la rose…