Biberons collectifs à la ferme d’Ecancourt

Les premiers agneaux et chevreaux ont vu le jour fin janvier – début février à la ferme d’Ecancourt. Le 15 février 2017, lors d’un atelier de soins aux animaux du programme Bulles d’air, une dizaine d’enfants ont pu les approcher.

Chacun à leur tour, les enfants préparent le lait artificiel : la poudre est mélangée avec de l’eau chaude pour être à la même température que le lait maternel © Marion Poiret

Si les jeunes agneaux  sont maintenant habitués aux tétines artificielles, les chevreaux âgés d’une semaine sont plutôt réticents. Rien à voir avec l’odeur, la texture et la température des mamelles de maman.

Le personnel de la ferme maîtrise la technique pour faire comprendre au chevreau l’utilité de la tétine © Marion Poiret

Pendant ce temps, les enfants s’occupent aussi des mères.

Distribution du foin aux brebis © Marion Poiret

Après vérification des niveaux d’eau et de granulés dans les clapiers, les enfants peuvent cajoler les lapins © Marion Poiret

Cliquez sur l’image pour agrandir le programme

Un atelier complémentaire pour la traite des chèvres est prévu le 14 avril. Renseignements et inscription auprès de la Ferme d’Ecancourt : fermeecancourt.contact@gmail.com

Ils sont nés !

Solognotes et leurs agneaux © Marion Poiret

Solognotes et leurs agneaux © Marion Poiret

A la Ferme d’Ecancourt, on accueille la nouvelle génération.

Mérinos d'Arles © Gilles Carcassès

Une brebis Mérinos d’Arles et son agneau © Gilles Carcassès

Cette brebis Mérinos d’Arles et son agneau tiennent compagnie à un petit triplé de Solognote qui est nourri au biberon, sa mère n’ayant pas assez de lait pour trois agneaux. Un petit troupeau de Mérinos est en cours de constitution, ces brebis resteront dans les pâtures de la ferme et leur laine d’excellente qualité sera utilisée dans les ateliers de transformation proposés aux visiteurs.

Les cabris se réchauffent sous la lampe © Gilles Carcassès

Ces cabris de race Poitevine se réchauffent sous la lampe © Gilles Carcassès

lapereau - ferme d'Ecancourt © Gilles Carcassès

lapereau croisé Papillon/ Géant des Flandres – ferme d’Ecancourt © Gilles Carcassès

Ils arrivent !

Les mamelles sont pleines, les ventres bien ronds : c’est une question de jours, me confie Florian, de la Ferme d’Ecancourt, les agnelages vont commencer. Cette année, la météo clémente n’aura pas nécessité la rapatriement des brebis en bergerie. Elles sont toujours au pré et se régalent d’herbe tendre !

© Gilles Carcassès

Une partie du troupeau entretient cet hiver le practice du golf d’Ecancourt, proche voisin de la ferme. © Gilles Carcassès

Pour les biquets, il faudra patienter encore quelques semaines.

Jazz et Gloria © Gilles Carcassès

Jazz et Gloria © Gilles Carcassès

Dans la pâture qui accueille le rucher de la ferme, Gloria, chèvre des fossés, et le bouc Jazz débroussaillent en broutant les ronces qui gagnent en lisière.

Doux agneaux !

Deux agneaux pour cette Solognote à la ferme d'Ecancourt © Gilles Carcassès

Deux agneaux pour cette Solognote à la ferme d’Ecancourt (Jouy-le-Moutier) © Gilles Carcassès

Ils sont arrivés ! La saison des agnelages démarre : à la Ferme d’Ecancourt, les mères et leurs nouveaux-nés sont installés bien au calme dans une grange. Les brebis qui se désintéressent de leurs agneaux sont isolées quelques jours dans des box avec leurs petits, histoire de faire connaissance et de tisser des liens affectifs, avant de rejoindre le troupeau.

Celui-ci prend la pose © Gilles Carcassès

Celui-ci prend la pose © Gilles Carcassès

Les agneaux de la race Solognote sont marron et ont le poil assez court à la naissance.

© Gilles Carcassès

Un agneau Thônes et Marthod à la ferme pédagogique de Pontoise © Gilles Carcassès

Au château de Marcouville, dans la bergerie de la ferme pédagogique de Pontoise, les agneaux sont nés également. Ils sont d’une race savoyarde nommée Thônes et Marthod (du nom de deux villages de cette région). Chez cette race, le pelage est blanc sauf le museau, les oreilles, les « lunettes », le sexe et les « chaussettes ». Autrefois, les brebis passaient l’hiver dans les caves à reblochon, elles y maintenaient une température et une humidité constante.

http://www.ferme.ecancourt.fr/blog/?p=2251

http://www.fermepedagogiquedepontoise.fr

Retour sur la transhumance de printemps

Dimanche dernier, quarante brebis et agneaux ont rejoint leurs quartiers d’été.

Photo prise à Vauréal

Mais papa, ce sont des moutons ?!

Descendus à pattes de la ferme d’Ecancourt, ferme pédagogique mais également association d’éducation à l’environnement, nos moutons suivis de nombreux courageux ont effectué une dizaine de kilomètres pour découvrir leur pâturage d’été sur les communes de Jouy-le-Moutier, Vauréal, Cergy et Courdimanche.

Même les joggers s'arrêtent pour caresser les agneaux

Même les joggers s’arrêtent pour caresser les agneaux

 
Un final en fanfare à courdimanche

Un final en fanfare à courdimanche