Ca y est, c’est le printemps

Au pied de l’immeuble où je travaille refleurissent chaque printemps les gros buissons épineux de cognassier du Japon. A ses fleurs écarlates succéderont à l’automne des fruits jaunes semblables à de petites pommes un peu allongées et au parfum puissant. En mélange avec des pommes, j’en fait une très bonne gelée.

Chaenomeles speciosa, le cognassier du Japon – au Verger à Cergy © CACP – Gilles Carcassès

Vinca minor, la petite pervenche © CACP – Gilles Carcassès

La petite pervenche s’étale en un tapis dense et fleurit abondamment. C’est une forestière mais elle n’est pas difficile et prospère dans les jardins dans toutes sortes de conditions de sol et d’exposition. Dans les bois en zone urbaine, il est bien difficile de savoir si  elle est spontanée ou échappée des jardins où elle souvent cultivée.

Viola odorata, la violette – Cergy © CACP – Gilles Carcassès

Au pied des robiniers bordant le boulevard de l’Oise, fleurit la violette au parfum délicat.

Quand ces trois-là sont en fleurs, alors je sais que le printemps est là.

La Boîte A Trognons

La boîte à trognons du collège des Touleuses à Cergy © CACP - Gilles Carcassès

La Boîte A Trognons du collège des Touleuses à Cergy © CACP – Gilles Carcassès

J’ai le plaisir de vous présenter le dernier projet du professeur Boudou, professeur au collège des Touleuses à Cergy : la Boîte A Trognons.

Ce mobilier de cantine innovant a été réalisé entièrement avec des matériaux de récupération par les 3 ème J Vente et Habitat, et décoré par les élèves de 6ème.

La boite à trognons © collège des Touleuses

La boite à trognons © collège des Touleuses

Après leur repas à la cantine, les élèves du collège déposent dans la Boîte A Trognons les épluchures de fruits : en cette saison, trognons de pommes et peaux de bananes. J’ai entendu dire que certains choisissent un fruit au dessert spécialement pour pouvoir aller à la Boîte A Trognons.

Des adultes, en séminaire au collège, y ont jeté des pots de yaourts, sous les yeux scandalisés des élèves. « Monsieur, on ne fait pas ça ! »

Ces déchets tombent dans un seau amovible que les élèves sortent à tour de rôle et portent au composteur collectif du quartier. Le compost produit (au rythme d’un mètre cube par an !) ira alimenter le futur Ouortou du centre de loisirs du bois de Cergy.

Qu’est-ce donc qu’un Ouortou ?

L'Ouortou - Cergy © Gilles Carcassès

L’Ouortou – Cergy © Gilles Carcassès

C’est une grande jardinière à réserve d’eau et composteur intégrés, spécialement conçue pour la pratique d’un jardinage collectif et convivial, une sorte de kiosque à légumes intergénérationnel à géométrie variable. Bien sûr, pour ce jeune public, il s’agira d’un Ouortou à table de culture surbaissée. Les futurs utilisateurs sont venus dans l’atelier du collège pour donner la bonne mesure de hauteur et apprécier l’avancement de la construction confiée au réseau des 4 ème Pro.

Les plans de l’Ouortou

Le composteru collectif des Châteaux à Cergy © Joël Boudou

Le composteur collectif des Châteaux à Cergy, également sorti de l’atelier du collège des Touleuses © Joël Boudou

Il n’est pas exclu que le modèle 2.0 de la Boîte A Trognons voie bientôt le jour. Equipée de roulettes, la BAT mobile irait en ambassadeur des bonnes pratiques de recyclage dans les cantines qui voudraient bien l’accueillir… Une aventure à suivre assurément dans ces pages et sur le site du collège.

Comment ça, pas encore de Boîte A Trognons dans votre cantine ? La honte…

Formez-vous gratuitement à la botanique des prairies

Formation Florilèges-prairies urbaines à Cergy © CACP - Gilles Carcassès

Florilèges-prairies urbaines à Cergy (parc François-Mitterrand) : prochaine formation prévue le 8 juin 2017 © CACP – Gilles Carcassès

Le protocole Florilèges-prairies urbaines se poursuit pour une quatrième année. A ce jour 101 prairies ont été suivies en Ile-de-France dans le cadre de ce programme de sciences participatives dédié aux gestionnaires d’espaces verts. Les objectifs de Florilèges-prairies urbaines sont de fournir un outil d’évaluation de l’état écologique des prairies des parcs et des jardins. Ce programme permet de caractériser la flore des prairies, de faire le lien avec les pratiques de gestion et de s’inscrire dans une démarche scientifique à l’échelle nationale.

Plusieurs formations sont prévues en Ile-de-France pour vous accompagner dans la mise en place de ce protocole sur vos prairies et vous fournir tous les outils pour réaliser vos relevés (flore, fiches terrain etc.). La formation d’une demi-journée  comprend un temps en salle de présentation du protocole et un temps sur le terrain de mise en pratique ainsi qu’une restitution des résultats locaux faite à partir des données récoltées les années précédentes. Les prairies sur lesquelles porteront ces restitutions sont précisées dans les dates des formations.

Dates des formations en Ile-de-France :

  • Le 23 mai 2017 de 9h à 12h00 au Domaine de Sceaux, 92330  Sceaux Restitution : prairies des villes et parcs du département des Hauts-de-Seine et de la ville de Versailles
  • Le 24 mai 2017 de 8h30 à 11h30 au Bois de Boulogne, 75016 Paris Restitution : prairies de la ville de Paris et du Museum
  • Le 29 mai 2017 de 9h à 12h au centre technique de Lisses en Essonne, 91090 Lisses Restitution : prairies de la CA Lacs d’Essonne et du Syndicat de l’Orge Aval
  • Le 30 mai 2017 de 8h30 à 11h30 au Bois de Vincennes, 75012 Paris Restitution : prairies de la ville de Paris et du Museum
  • Le 31 mai 2017 de 9h à 12h au parc départemental du Sausset, 93600 Aulnay-sous-Bois Restitution : prairies des villes et parcs du département de la Seine-Saint-Denis
  • Le 2 juin 2017 de 10h à 13h au Muséum national d’Histoire naturelle, 75005 Paris Restitution : prairies de la ville de Paris et du Museum
  • Le 6 juin 2017 de 9h à 12h Communauté d’Agglomération Paris – Vallée de la Marne, 77200 Torcy Restitution : prairies du territoire de la Communauté d’agglomération Paris – Vallée de la Marne
  • Le 7 juin 2017 de 9h à 12h au parc des Chanteraines, 92390 Villeneuve-la-Garenne Restitution : prairies des villes et parcs du département des Hauts-de-Seine et de la ville de Versailles
  • Le 8 juin 2017 de 9h à 12h  à la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, 95027 Cergy-Pontoise Restitution : prairies des villes de la CA de Cergy Pontoise

L’inscription est gratuite mais obligatoire dans la limite des places disponibles à cette adresse : audrey.muratet@natureparif.fr  N’oubliez pas de préciser la session à laquelle vous souhaitez vous inscrire !  Une fois votre inscription validée, il vous sera donné plus de détails sur l’organisation de la demi-journée ainsi qu’un plan détaillé pour retrouver le lieu de  formation.

Toutes les formations de Natureparif

Retour sur la formation « vers de terre » 2017 à Cergy-Pontoise

Venues de Cergy-Pontoise et de ses environs, jardiniers professionnels, animateurs nature, membres d’association, étudiants en biologie ou simples particuliers, quarante nouvelles personnes ont été formées à l’Observatoire participatif des vers de terre (OPVT) le 23 février 2017 à Cergy dans les locaux de la Communauté d’agglomération.

Après la conférence captivante de l’éminent spécialiste des lombriciens, le professeur Daniel Cluzeau de l’Université de Rennes, le groupe s’est essayé à la pratique dans le parc François-Mitterrand à Cergy.

Voici comment procéder : d’abord, préparer tout le matériel nécessaire.

Le protocole "test bêche" © CACP - Gilles Carcassès

Le planté de bêche © CACP – Gilles Carcassès

Enfoncer vigoureusement la bêche, au ras du gabarit de 20 cm de côté.

Le creusement du trou © CACP - Gilles Carcassès

Le creusement du trou © CACP – Gilles Carcassès

Décoincer la bêche par un délicat mouvement latéral.

L'arrivée des secours © CACP - Gilles Carcassès

L’arrivée des secours © CACP – Gilles Carcassès

La mise en oeuvre du protocole "test bêche" © CACP - Gilles Carcassès

La terre sortie du trou © CACP – Gilles Carcassès

Extraire la motte et la poser sur une bâche.

Le tri manuel et minutieux de la motte de terre © CACP - Gilles Carcassès

Le tri manuel et minutieux de la motte de terre © CACP – Gilles Carcassès

Bien lester les angles de la bâche avec des sachets de compote de pommes pour éviter les envols intempestifs. Et récupérer tous les vers de terre. Même les plus petits.

Les vers trouvés dans la motte de terre © CACP - Gilles Carcassès

Les vers trouvés dans la motte de terre © CACP – Gilles Carcassès

A mesure de leur capture, les vers sont placés dans un récipient avec de l’eau fraîche.

La détermination des vers © CACP - Gilles Carcassès

La détermination des vers © CACP – Gilles Carcassès

De retour dans la salle, les stagiaires apprennent à classer les vers en groupes fonctionnels à l’aide d’une super clé de détermination.

Voilà les participants prêts pour pratiquer dans leurs parcelles. Ils pourront envoyer à l’OPVT leurs données numériques, et leurs récoltes dans des flacons d’alcool. Un grand merci à Natureparif, au professeur et à son équipe, pour l’organisation de cette journée très réussie. Et rendez-vous l’automne prochain pour les restitutions !

Retrouvez notre article sur la formation « vers de terre » 2016

La cabane du ver de terre

Le Vulcain

Vanessa atalanta, le vulcain - Cergy © CACP - Gilles Carcassès

Vanessa atalanta, le vulcain, vu le 15 février 2017 sur le chantier d’aménagement paysager du Verger à Cergy © CACP – Gilles Carcassès

Le Vulcain, comme la Belle-Dame, est un grand migrateur. Chaque année les vulcains, par millions, partent du Maroc et remontent jusqu’en Europe du Nord par la vallée du Rhône ou en longeant les côtes atlantiques. Ils arriveront en Ile-de-France en avril au plus tôt. Ensuite, ils vont s’accoupler et pondre sur les touffes d’ortie que consommeront leurs chenilles.

Alors celui-ci ? C’est un hivernant. Au lieu de descendre en septembre avec tous ses congénères en Afrique du Nord, il a préféré passer l’hiver caché dans un tas de feuilles mortes, une cabane de jardin ou une cavité. Et un beau jour de février, parce qu’il ne gelait plus et que le soleil s’est montré, il a cru que c’était le printemps.

J’en ai vu trois en deux jours : à Pontoise, à Cergy et à Saint-Ouen l’Aumône. Et on m’en a signalé un à la ferme d’Ecancourt à Jouy-le-Moutier.

Vanessa atalanta, le vulcain CACP - Gilles Carcassès

Vulcain qui se chauffe au soleil – Saint-Ouen l’Aumône © CACP – Gilles Carcassès

Chez les papillons, à la différence des oiseaux, ce sont des individus de générations différentes qui font le voyage aller et le voyage de retour. Et, mystère de la nature, ils empruntent les mêmes voies de migration.

Le vulcain par insectes-net

La migration des papillons par l’OPIE

Formation Nature en ville à Cergy

Il reste encore des places pour ces formations organisées par les CAUE d’Ile-de-France :

mardi 21 février 2017 –  Nature en ville : de quoi parle-t-on ? – CAUE 92  Nanterre (92)
mardi 21 mars 2017 – Aménager et gérer durablement les espaces verts – Communauté d’agglomération de Cergy Pontoise, Le Verger à Cergy (95)
jeudi 20 avril 2017 – Positionner l’agriculture comme une composante du projet urbain – Rendez-vous : gare de Massy-Palaiseau (91)
mardi 16 mai 2017 – Développer l’installation de jardins partagés – CAUE 93  Pantin (93)
jeudi 15 juin 2017 – Gérer de façon alternative les eaux pluviales – Mairie d’Asnières-sur-Seine (92)
mardi 19 septembre 2017 – Maintenir et développer la place de l’arbre en ville – C.A de Paris Vallée de la Marne  Torcy (77)
mardi 3 octobre 2017 – Protéger et gérer le patrimoine arboré – C.A de Paris Vallée de la Marne  Torcy (77)

Accédez au programme et au bulletin d’inscription

Nous vous recommandons la session du 21 mars 2017 qui se déroulera à Cergy en nos locaux. La journée comprend une visite commentée du parc François-Mitterrand.

Le bassin et les ombrages du parc François-Mitterrand à Cergy © Gilles Carcassès

Le bassin du parc François-Mitterrand à Cergy © CACP – Gilles Carcassès

Vers la préfecture du Val d'Oise © Gilles Carcassès

L’allée vers la préfecture © CACP – Gilles Carcassès

Formez-vous gratuitement sur les vers de terre !

Vous souhaitez connaître la vie de votre sol ?
Participez à l’observatoire participatif des vers de terre (OPVT) !
Natureparif vous propose des demi-journées de formation, dans le cadre de l’observatoire participatif des vers de terre (OPVT) pour découvrir l’écologie des vers de terre et apprendre à les reconnaitre.
Les participants bénéficieront :

  • D’une formation théorique et pratique qui sera délivrée par Natureparif et l’université de Rennes sur plusieurs sites en Île-de-France
  • D’une documentation complète
  • D’un retour sur l’analyse des vers de terre effectuée par l’université de Rennes
  • D’un bilan de l’observatoire à l’échelle de la région en fin d’année

Pour cette seconde année, 5 formations gratuites seront organisées et réparties sur différents sites d’Île-de-France du 20 au 24 février 2017 à destination de tous les publics souhaitant mieux connaître la vie dans le sol : gestionnaires d’espaces verts ou d’espaces naturels, membres d’associations de jardins partagés ou familiaux, agriculteurs, forestiers, particuliers, etc.

Mise en pratique au parc François-Mitterrand © Gilles Carcassès

Mise en pratique au parc François-Mitterrand © Gilles Carcassès

Calendrier des formations :

  • lundi 20 février 2017 de 14h à 18h au Parc du Sausset en Seine-Saint-Denis (93)
  • mardi 21 février 2017 de 9h à 13h à la Réserve de Biosphère à  Fontainebleau (77)
  • mercredi 22 février 2017 de 9h à 13h à la Maison du jardinage à Paris-Bercy (75)
  • mercredi 22 février 2017 de 14h à 18h à la Maison du jardinage à Paris-Bercy (75)
  • jeudi 23 février 2017 de 9h à 13h à la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise (95)
  • jeudi 23 février 2017 de 14h à 18h à la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise (95)
  • vendredi 24 février 2017 de 9h à 13h dans le PNR Chevreuse au CIN des Hauts Besnières (78)
La formation d’une demi-journée se déroulera comme suit :
En Salle :
  • Ecologie des lombriciens et impacts sur le fonctionnement écologique des sols
  • Présentation des méthodes d’observations et de quantification sur le terrain
  • Présentation de l’outil de saisie des données
Sur le Terrain :
  • Mise en application du protocole d’observation proposé par l’OPVT
Retour en salle :
  • Identification des groupes fonctionnels des vers de terre

    Le retour triomphal des stagiares à la salle de formation avec leur trophée © Gilles Carcassès

    Le retour triomphal des stagiares à la salle de formation avec leur trophée © Gilles Carcassès

Si vous souhaitez vous inscrire à l’une des formations, merci de compléter le formulaire en cliquant sur le lien suivant : Formulaire d’inscription aux formations OPVT 2017
L’apprentissage de l’observation des vers de terre vous permettra de faire un suivi de vos propres parcelles dans le temps et d’en analyser l’évolution. Les connaissances acquises favoriseront votre compréhension du fonctionnement du sol et orienteront la gestion des espaces concernés.
L’université de Rennes 1 est partenaire de Natureparif. Son laboratoire assurera l’identification des vers de terre prélevés (uniquement par les participants qui le souhaitent).
Adresse des sites de formation :
Date
Adresse
(cliquez sur l’adresse pour localiser)
Transport en commun
lundi 20 février 2017
Maison du Sausset
Parc départemental du Sausset
93600 AULNAY-SOUS-BOIS

Se rendre près de l’Étang de Savigny dans les Prés Carrés
RER B – arrêt VILLEPINTE
mardi 21 février 2017
SNCF – Ligne R, arrêt FONTAINEBLEAU AVON
mercredi 22 février 2017
Métro BERCY
Ligne 6 & 14
jeudi 23 février 2017
RER A – arrêt CERGY PRÉFECTURE
vendredi 24 février 2017
RER B – arrêt SAINT RÉMY LES CHEVREUSE
Pour tous renseignements complémentaires, envoyez un message à : sol@natureparif.fr
Les formations sont gratuites. Profitez-en !
Retrouvez toute l’aventure de l’Observatoire participatif des vers de terre :