L'actualité des jardins

Retour sur la transhumance 2018

La traditionnelle transhumance de Cergy-Pontoise fut un très beau succès, amplifié cette année par la présence des nombreux bénévoles engagés dans les équipes d’accompagnement des joëlettes, ces étonnants fauteuils tous terrains.

Voici quelques images de ces deux belles journées des 7 et 8 avril 2018 :

Samedi 7 avril 2018, le troupeau est rassemblé pour le départ à la ferme d’Ecancourt © CACP – Marion Poiret
Une équipe de bénévoles à l’œuvre dans un passage délicat © CACP – Marion Poiret

Dix joëlettes avaient été mobilisées pour l’occasion, permettant à autant de personnes handicapées de participer pleinement à l’événement.

Naissance d’une vocation © CACP – Marion Poiret
Cétoine dorée © CACP – Gilles Carcassès

Cette cétoine traversait le chemin au moment de l’arrivée du troupeau. Pas sûr qu’elle s’en remette…

Un service d’ordre impeccable © CACP – Gilles Carcassès

Un grand bravo à la Ferme d’Ecancourt pour la qualité de l’organisation et à tous les bénévoles pour leur implication !

Anemone blanda © CACP – Gilles Carcassès

Surprise au bord du chemin dans les bois de Vauréal, une anémone blanda, échappée d’un jardin !

A Cergy-le-Haut © CACP – Gilles Carcassès

On emprunte sagement les passages piétons.

Retrouvez d’autres images dans notre diaporama paru dans 13 comme une.

Agenda

La transhumance de Cergy-Pontoise : 7 et 8 avril 2018

Ne manquez pas la transhumance de Cergy-Pontoise !

Le départ de la ferme d’Ecancourt © CACP – Gilles Carcassès

Le programme :


Et le plan du parcours est ici !

Retrouvez nos reportages sur les transhumances des années précédentes :

Transhumance 2017 : des brebis témoignent

Retour sur la transhumance 2016

La transhumance comme si vous y étiez (2015)

L'actualité des jardins

De la terre à l’assiette

Le potager de la Ferme d’Ecancourt © CACP – Gilles Carcassès

La Ferme d’Ecancourt propose pour des groupes de jeunes en voie de rupture scolaire ou en situation de décrochage scolaire une action intitulée De la Terre à l’assiette. L’objectif est de leur permettre de :

  • retrouver le goût d’apprendre en s’impliquant dans un travail collectif
  • mieux respecter l’environnement naturel et son corps à travers une meilleure alimentation
  • cultiver une partie de jardin de manière écologique et cuisiner ses productions
  • vivre des moments dans un lieu privilégié et déconnecté de son quotidien
  • rencontrer des personnes d’univers variés

L’action s’appuie sur les moyens d’animations et matériels de la ferme : potager écologique, atelier de cuisine, hébergement.

Pour tous renseignements : fermeecancourt.contact@gmail.com

Potiron Bleu de Hongrie cultivé à la ferme d’Ecancourt © CACP – Gilles Carcassès

 

L'actualité de la Nature

Les apprentis nature

© CACP – Marion Poiret

La Ferme d’Ecancourt propose pour 2018 de nouvelles activités. Des ateliers pour enfants construits autour des sciences participatives auront certainement beaucoup de succès. Ne tardez pas à vous renseigner et vous inscrire !

« Les apprentis nature » sont des stages d’une semaine destinés à des enfants de 8 à 15 ans. Ce programme a pour ambition d’aider les enfants à retrouver le goût d’apprendre.

Retrouvez nos articles sur les sciences participatives :

Vigie Nature Ecole

Les visiteurs de l’herbe aux goutteux

Papillons des jardins, des prairies et des champs

Suivons les vulcains

J’ai cru voir un cerf-volant

L’observatoire des vers luisants

Le grand comptage des oiseaux de jardins 2018

 

Agenda

Ateliers d’hiver 2018 pour les vacances scolaires

Lors des ateliers d’hiver de la ferme d’Ecancourt, vous apprendrez en 2 h à fabriquer vote pain, à soigner les animaux ou encore à transformer la laine du mouton…

A réserver rapidement !

Atelier « traite des chèvres » © CACP – Marion Poiret

Retrouvez notre reportage sur les ateliers de soins aux animaux :

Biberons collectifs à la ferme d’Ecancourt

L'actualité des jardins

Jour de tonte

Mercredi 3 mai 2017, c’était jour de tonte à la ferme d’Ecancourt.

Dans la cour de la ferme d’Ecancourt à Jouy-le-Moutier © CACP – Gilles Carcassès

Toute une organisation

Les moutons sont rapatriés de leur pâture et approvisionnés par lots. Ils passent un par un sous les mains expertes du tondeur professionnel.

La tonte d’une brebis. © CACP – Gilles Carcassès

Quels usages pour la laine ?

Les plus belles toisons sont récupérées pour les ateliers pédagogiques de filage et de tissage de la laine.

La serre à tomates de la ferme d’Ecancourt © CACP – Gilles Carcassès

D’autres toisons sont employées en paillage dans les jardinières de la serre. La collection de tomates, d’aubergines et de poivrons de la ferme d’Ecancourt prospère chaque année sous ce manteau protecteur.

Le cheptel de l’ITEP Le clos Levallois à Vauréal est aussi passé à la tonte © CACP – Gilles Carcassès

On a tondu le mouton à Jouy-le-Moutier, le reportage de VONews95

Agenda

Biberons collectifs à la ferme d’Ecancourt

Les premiers agneaux et chevreaux ont vu le jour fin janvier – début février à la ferme d’Ecancourt. Le 15 février 2017, lors d’un atelier de soins aux animaux du programme Bulles d’air, une dizaine d’enfants ont pu les approcher.

Chacun à leur tour, les enfants préparent le lait artificiel : la poudre est mélangée avec de l’eau chaude pour être à la même température que le lait maternel © Marion Poiret

Si les jeunes agneaux  sont maintenant habitués aux tétines artificielles, les chevreaux âgés d’une semaine sont plutôt réticents. Rien à voir avec l’odeur, la texture et la température des mamelles de maman.

Le personnel de la ferme maîtrise la technique pour faire comprendre au chevreau l’utilité de la tétine © Marion Poiret

Pendant ce temps, les enfants s’occupent aussi des mères.

Distribution du foin aux brebis © Marion Poiret
Après vérification des niveaux d’eau et de granulés dans les clapiers, les enfants peuvent cajoler les lapins © Marion Poiret
Cliquez sur l’image pour agrandir le programme

Un atelier complémentaire pour la traite des chèvres est prévu le 14 avril. Renseignements et inscription auprès de la Ferme d’Ecancourt : fermeecancourt.contact@gmail.com

L'actualité de la Nature

Joli cocon

Un cocon bicolore sous une feuille d'ortie - Jouy-le-Moutier © Gilles Carcassès
Un cocon bicolore sous une feuille d’ortie – Jouy-le-Moutier © Gilles Carcassès

Dans le jardin de la ferme d’Ecancourt, j’ai trouvé, bien caché sous une feuille d’ortie, un joli cocon noir et blanc. Juste à côté, se trouvait la dépouille d’une chenille. C’est encore un drame qui s’est joué là : un hyménoptère parasitoïde a pondu dans une chenille, sa larve s’est développée dedans puis elle est sortie de son hôte, laissant une momie vide, et a confectionné un cocon juste à côté pour s’y nymphoser.

Pourquoi donc noir et blanc ? Il paraît que ça imite une crotte d’oiseau, avec pour effet de tromper les mésanges. Sauf que je ne vois pas quel oiseau acrobate irait déposer sa crotte sous une feuille… Cela me rappelle la stratégie de dissimulation, beaucoup plus crédible, de Thyatira batis, une chenille qui consomme les orties.

Voyons un peu qui va sortir du cocon. Placé dans une petite boîte aérée, il me suffit de le surveiller de temps en temps.

Campopleginae © Gilles Carcassès
Le parasitoïde  est sorti de son cocon © Gilles Carcassès

L’hyménoptère adulte a fini par faire son trou de sortie. Avec de telles antennes, je cherche dans la grande famille des Ichneumonidae. La tête plate comme un galet, et le pétiole très allongé (partie étroite de la « taille de guêpe ») : ce pourrait être un membre de la sous-famille des Campopleginae qui est justement spécialiste de ce type de cocons bicolores.

Campopleginae © Gilles Carcassès
Campopleginae © Gilles Carcassès

Il a de longues pattes orange. Je n’irai pas jusqu’à l’espèce malgré la mobilisation des meilleurs spécialistes du forum de http://www.insecte.org/. Les ichneumons, c’est coton !…