L'actualité de la Nature, L'actualité des jardins

Avec Jardibiodiv, partez à la découverte de la faune du sol de votre jardin !

Le programme de science participative Jardibiodiv proposé par Ephytia (INRA) et l’Université de Lorraine vous invite à identifier les animaux du sol de votre jardin et à aider des scientifiques qui travaillent sur la biodiversité des sols en leur transmettant vos observations.

Dysdera sp., une araignée qui chasse les cloportes sous la litière – Cergy © CACP – Gilles Carcassès

Pour participer il faut s’inscrire sur le site Ephytia et suivre les protocoles proposés. Le programme comprend des outils de reconnaissance par l’image et des informations très intéressantes sur la biologie des grands groupes de la faune du sol. Vous y trouverez également des conseils de jardinage écologique propres à améliorer la vie du sol. Pensez à installer des « corridors pédologiques » et à pailler votre sol !

Phosphuga atrata, le petit sylphe noir- Boisemont © CACP – Gilles Carcassès

Le petit sylphe noir est un grand prédateur d’escargots.

Lithobie – Cergy © CACP – Gilles Carcassès

Les lithobies font partie de la classe des chilopodes. Ce sont aussi des prédateurs, ils capturent des cloportes, des araignées et d’autres « mille-pattes ».

Retrouvez nos articles :

Opération vers de terre au parc du château de Menucourt

Le petit sylphe noir, tueur d’escargots

Le carabe purpurin

Combien de pattes ont les mille-pattes ?

L'actualité des jardins

Apprendre par l’échange et l’expérience : le jardin école de Vauréal

Plantation collective au jardin pédagogique – atelier du 12 mai 2018  © CACP – Marion Poiret
  • Jardiner en préservant la biodiversité
  • Echanger et apprendre dans un lieu collectif
  • Fréquenter et entretenir un espace public

Voici les défis relevés par un petit groupe d’habitants dans le jardin pédagogique de Vauréal.

Ce jardin est le fruit de la collaboration entre la commune de Vauréal et la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise : un lieu d’apprentissage, d’échange et de partage créé en 2018, dans le cadre du PCAET  partenarial (Plan Climat Air Energie Territorial) dont une des actions vise à favoriser les pratiques de jardinage respectueuses de la biodiversité.

Le terrain a été mis à disposition par la commune. Le jardin, situé dans un quartier pavillonnaire, se compose de plusieurs espaces préalablement aménagés par les services techniques de la ville : un potager clôturé, une haie de démonstration, une jardinière de plantes aromatiques. Sur une dizaine d’ateliers d’avril à octobre 2018, l’association B.A.BA, mandatée par la CACP, diffuse les bonnes pratiques du jardinage écologique et expérimente sur place avec les habitants.

Installation au jardin des plants de courge, préalablement semés puis entretenus chez les habitants  – 12 mai 2018 © CACP – Marion Poiret
Vue du jardin école, le lundi 11 juin 2018 © CACP – Marion Poiret
La milpa, technique agricole traditionnelle de cultures associées, pratiquée par les Amérindiens © CACP – Marion Poiret
Le hérisson a son propre accès © CACP – Marion Poiret
Le long de la clôture, place aux petits fruits. Ici des groseilles à maquereaux © CACP – Marion Poiret

Le jardin a bel allure et les participants sont ravis. A l’évidence, c’est une belle réussite : un grand merci aux équipes municipales de Vauréal pour leur implication !

Dans le jardin des Taillis voisin, le gazon est conduit depuis ce printemps en prairie à vocation pédagogique. Des animations spécifiques sur la découverte de la faune et de la flore du jardin école et de la prairie auront lieu en juillet et en septembre avec la cellule biodiversité de l’agglomération et l’OPIE

Et voici un petit aperçu de la prairie et de ses premiers habitants :

La prairie du jardin des taillis © CACP – Gilles Carcassès
Deux orchidées sont présentes, dont Ophrys apifera, l’ophrys abeille © CACP – Marion Poiret
L’azuré commun ou azuré de la bugrane (Polyommatus icarus), sur une inflorescence de plantain lancéolé © CACP – Marion Poiret

Ce petit papillon, très commun, fréquente les milieux ouverts (prairies, jardins, talus, bords de route…). les chenilles se nourrissent de trèfle, de luzerne, de lotier corniculé et de diverses autres plantes de la famille des fabacées.

La coccinelle à 7 points (Coccinella septempunctata) viendra peut être visiter le potager © CACP – Marion Poiret

Retrouver d’autres articles :

Le choix de la prairie

Les auxiliaires du jardin, comment les favoriser

Découvrons les auxiliaires

Les plantes favorables aux insectes auxiliaires

Devenir un jardinier éco responsable

Le retour de l’ophrys abeille

L'actualité des jardins

La charte du jardinage collectif à Cergy-Pontoise

jardin partagé
© Gilles Carcassès

La Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise (CACP) a adopté une charte du jardinage collectif. Ce document rassemble les valeurs qu’elle reconnaît au jardinage collectif lorsqu’il est pratiqué dans le respect de l’environnement, la concertation et l’ouverture sociale.

Ce texte a été préparé avec la collaboration du Conseil Consultatif du Développement durable de l’Agglomération de Cergy-Pontoise.

La CACP propose aux communes, aux autres propriétaires de jardins collectifs et aux structures locales de jardinage collectif d’adopter à leur tour cette charte, afin d’affirmer le partage de ces valeurs.

Cette charte pourra utilement être annexée aux conventions de mise à disposition de terrains pour un usage de jardinage collectif.

Téléchargez ici la charte du jardinage collectif

Comment faire pour rejoindre les signataires de la charte, dont la liste sera tenue à jour dans cet article ?

  • pour une collectivité : adressez-nous la copie de la délibération d’adoption de la charte sur biodiversite@cergypontoise.fr
  • pour un autre propriétaire de terrain à usage de jardin collectif, une association ou un collectif de jardins familiaux ou partagés : imprimez la charte, signez-là et adressez-nous en une copie sur biodiversite@cergypontoise.fr

Les signataires de la charte :

  • La Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise
  • La ville de Maurecourt
  • La Fédération Nationale des Jardins Familiaux et Collectifs
  • L’Association des Jardins Familiaux des Coteaux de Cergy
  • Le club jardinage du collège des Touleuses
  • L’Association les Joyeux Jardiniers de Jouy
  • La ville de Vauréal
  • La ville de Cergy
  • L’Association des Jardins du bord de l’Oise à Vauréal
L'actualité des jardins

Devenir un jardinier éco responsable !

Les livrets, les fiches pratiques ou les sites internet dédiés aux nouvelles pratiques de jardinage respectueuses de l’environnement ont fleuri depuis quelques années. Ces guides sont produits par divers types de structures (collectivités locales, associations, ministère).

Si les angles d’attaque pour aborder ce sujet varient (santé, gestion des déchets, protection de la ressource en eau ou de la biodiversité, voire tous à la fois), les grands principes du jardinage responsable sont toujours les mêmes : choisir des plantes adaptées au jardin (sol, climat, exposition, dimension), entretenir la fertilité du sol, ne pas laisser un sol nu, laisser une place aux espèces botaniques, planter diversifié, pratiquer la rotation des cultures…

© Marion Poiret
© Marion Poiret

Voici ci-dessous notre sélection de plateformes du net et de brochures en téléchargement :

jardiner au naturel.org et ses jardi fiches (maison de la consommation et de l’environnement de Rennes)

jardiner autrement (plateforme du volet jardinage amateur du plan Ecophyto, portée par la SNHF avec le soutien de l’Onema)

10 gestes simples et concrets  (Noé conservation)

Guide JardinEcologique (Natureparif)

 jardiner + nature (ministère de l’écologie et du développement durable)

le petit guide santé du bio jardinage (Association Santé Environnement France)

un jardin sans déchets (Intradel)

jardiner sans pesticides (PNR lubéron)

accueillir les auxiliaires au jardin (centre régional d’initiation à la rivière Bretagne)