Atelier pelotes

Ce n’est pas à un cours de tricot que nous convie la Maison de la Nature de Vauréal le 5 avril 2017, mais à la dissection de pelotes de réjection.

Pelote de rapace trouvée dans une friche – Neuville-sur-Oise © CACP – Gilles Carcassès

Ces boules rejetées par les rapaces et certains autres oiseaux contiennent les restes non digérées des proies ingurgitées : plumes, poils, os, griffes, sabots, dents, arêtes, coquilles… Leur examen est d’un très grand intérêt pour connaître le régime alimentaire de ces oiseaux et donne aussi des indications précieuses sur la présence dans le territoire des espèces consommées. La forme et la couleur des dents des crânes trouvés dans les pelotes sont notamment le moyen le plus pratique de répertorier les différentes espèces de musaraignes, qui sont des animaux très discrets dans la nature.

Crâne de musaraigne © CACP – Gilles Carcassès

Decouvrez ici le programme d’animations de la Maison de la Nature de Vauréal pour avril 2017 et les modalités d’inscription.

Retrouvez notre article sur les pelotes de réjection du martin-pêcheur et l’enquête de notre stagiaire sur leur contenu

Découvrez les oiseaux hivernants

Découvrez les oiseaux hivernants avec la Maison de la nature de Vauréal qui organise une sortie ornithologique le samedi 18 février 2017 à l’étang du Corra.

Une nernache du Canada en compagnie d'une poule d'eau © Gilles Carcassès

Une bernache du Canada en compagnie d’une poule d’eau, à l’étang du Corra © Gilles Carcassès

Pour les inscriptions, c’est ici. Le programme des animations de février 2017, original et varié, saura séduire son public familial.

Retrouvez notre article sur les oiseaux de l’étang du Corra

Une animation à la Maison de la nature de Vauréal

La maison de la nature de Vauréal © Gilles Carcassès

La maison de la nature de Vauréal © Gilles Carcassès

La Maison de la nature de Vauréal est un établissement communal d’éducation à l’environnement, situé à l’étage de l’ancienne mairie. C’est un lieu d’animations maintenant bien connu et apprécié des familles de la commune. Ce jeudi 27 octobre 2016, les fourmis étaient à l’honneur, et la séance, organisée en collaboration avec la cellule Biodiversité de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, était animée par Caroline, de l’Office pour les Insectes et leur Environnement (OPIE).

Caroline avait apporté du matériel pour raconter des histoires de forumis © Gilles Carcassès

Sûrement du matériel pour raconter des histoires de fourmis… © Gilles Carcassès

Pour commencer la séance, Caroline propose un atelier créatif : fabriquons un insecte en pâte à modeler.

On cherche des modèles dans les livres de la Maiosn de la nature © Gilles Carcassès

On cherche des modèles dans les livres de la Maison de la nature © Gilles Carcassès

Pour plus de réalisme, les mamans peuvent aider…

Pour bien commencer la séance, un atelier créatif © Gilles Carcassès

Chacun présente et commente sa création © Gilles Carcassès

Vous aurez reconnu, bien sûr, la fourmi rouge et le scarabée rose.

 

Est-ce un insecte ? © Gilles Carcassès

Est-ce un insecte ? © Gilles Carcassès

Second atelier, maintenant qu’on a révisé les fondamentaux des insectes : le tri des figurines. Oui, la coccinelle a bien six pattes, elle a le droit d’aller dans la maison des insectes.

Caroline a apporté une fourmilière ! © Gilles Carcassès

La reine des fourmis © Gilles Carcassès

Chic, Caroline a apporté une fourmilière de voyage ! C’est fascinant, tous ces insectes qui s’affairent ! Les yeux s’écarquillent pour observer les petites larves nourries par les fourmis.

Je crois qu’on en parle encore, dans les foyers, de l’animation « à la découverte des fourmis ». C’est sûr, on y reviendra, à la Maison de la nature.

Les animations de la Maison de la nature de Vauréal (octobre à décembre 2016)

La maison de la nature de Vauréal a programmé de nombreuses animations pour ce quatrième trimestre 2016.

Je vous recommande particulièrement en octobre :

  • le 22 un concours de soupes de légumes,
  • les 26 et 29 deux sorties champignons,
  • le 28 un atelier de fabrication de cabanes à hérissons…

Et ne manquez pas le 27 le mystérieux monde des fourmis !

© Gilles Carcassès

Camponotus vagus, une très grande fourmi qui habite dans le bois sec des arbres morts © Gilles Carcassès

 

L’affaire des gousses trouées

En promenade aux Plants à Cergy, j’ai repéré l’été dernier ces gousses géantes tombées d’un arbre qu’on appelle févier. Voilà un très beau matériau, brillant, coloré et joliment ondulé, idéal pour un futur atelier de création de mobiles à la Maison de la Nature de Vauréal. Je les ai donc stockées dans mes réserves. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir ces jours-ci, en ouvrant la boîte, une nuée de bestioles sorties des gousses par de petits trous ? Chaque graine a été dévorée et ces sales bêtes ont tout gâché ! Allez hop, tout le monde dehors !

Gousses de févier trouées © Gilles Carcassès

Gousses de févier trouées © Gilles Carcassès

Tout de même, j’aimerais bien savoir qui est la cause de ma déception. Gilles me donnera la réponse : il paraît que c’est la bruche du févier. Et c’est même une nouveauté, quelle chance…

Bruchidius dorsalis sur une gousse de févier © Gilles Carcassès

Megabruchidius dorsalis sur une gousse de févier © Gilles Carcassès

Megabruchidius dorsalis est un coléoptère invasif qui nous vient d’Asie. Sa larve consomme les fruits du févier (Gleditisia triacanthos), ce bel arbre américain résistant à la sècheresse que l’on plante souvent en ville sur les trottoirs des grandes avenues. Cet insecte a été observé pour la première fois en France en 2011 au parc départemental de Sceaux et à Paris sur les Champs Elysées.

Bruchidius dorsalis se distigue de l'espèce voisine tonkineus par l'absence d'une grande épine à l'extrémité du tibia de la patte postérieur © Gilles Carcassès

Megabruchidius dorsalis se distigue de l’espèce voisine tonkineus par l’absence d’une grande épine à l’extrémité du tibia de la patte postérieure © Gilles Carcassès

Les insectes invasifs des féviers, par le Jardin botanique de l’Université de Strasbourg

Les animations de la Maison de la nature de Vauréal pendant les vacances d’avril 2016

Programme bien rempli pour les animations de la Maison de la Nature de Vauréal pendant les vacances d’avril 2016 : un atelier sur les poules, de l’art floral, de la déco à partir d’objets récupérés, des sorties… Les enfants ne sont pas oubliés avec des ateliers gourmands et rigolos.

La stellaire holostée - Vauréal © Gilles Carcassès

La stellaire holostée – Vauréal © Gilles Carcassès

Nous sommes partenaires pour l’animation de l’atelier « La nature au fil des saisons, source d’inspiration pour le photographe ». Justement la Maison de la Nature organise un concours photos

Le calendrier des animations de la Maison de la Nature de Vauréal – avril 2016

 

Les prochaines animations de la Maison de la Nature de Vauréal

Dans le nouveau calendrier d’animations de la Maison de la Nature de Vauréal, je relève trois séances en lien avec l’observation de la biodiversité :

Une dizaine de hérons cendrés fréquentent toute l'année la base de loisirs mais ne nichent pas sur place © Marion Poiret

Héron cendré © Marion Poiret

le mercredi 24 février 2016 : construction de mangeoires pour les oiseaux des jardins et fabrication de boules de graisse

le dimanche 6 mars 2016 : sortie ornithologique à l’île de loisirs de Cergy-Pontoise

 

Une belle trace de sanglier © Gilles Carcassès

Une belle trace de sanglier © Gilles Carcassès

 

le vendredi 26 février 2016 : atelier pour découvrir les empreintes des animaux

 

Le calendrier avec toutes les animations, les tarifs et les renseignements pour s’inscrire