Morillon, l’ami des ficaires

Mitrophora semilibera, le morillon © CACP – Gilles Carcassès

Ce joli champignon printanier pousse au début du mois d’avril au bord des chemins, dans les terres plutôt argileuses et riches, à l’ombre des vieux frênes, sur la terre nue ou parmi les ficaires. A maturité, il a une odeur qui rappelle un peu l’eau de Javel. Il est très léger car complètement creux.

On le dit aussi bon comestible que les morilles, personnellement je trouve que son goût n’est pas aussi fin. Mais en mélange, ça ne gâche pas le plat…

Attention ! Ce champignon, comme les morilles, est toxique à l’état cru.