L'actualité de la Nature

La mouche des fruits de la bardane

Sur le chemin de halage à Neuville-sur-Oise, nous croisons un imposant pied de bardane bientôt prêt à fleurir.

DSC02782-001
Grande bardane – Neuville-sur-Oise © Gilles Carcassès

Perchée sur le bord d’une de ses feuilles, une petite mouche aux ailes ornées semble nous surveiller.

La mouche de la bardane, Tephritis bardanae, sur sa plante hôte © Gilles Carcassès
La mouche des fruits de la bardane, Tephritis bardanae, sur sa plante hôte © Gilles Carcassès
Tephritis bardanae mâle © Gilles Carcassès
Ce Tephritis bardanae mâle agite doucement ses ailes © Gilles Carcassès

En fait, nous comptons une dizaine de ces mouches sur cette plante, toutes des mâles de la même espèce, inféodée à la bardane : Tephritis bardanae. Il y a fort à parier qu’elles ne guettent pas le passage des naturalistes, mais bien plutôt l’arrivée des femelles. En bons petits mâles, ils agitent ostensiblement leurs ailes dès qu’ils se croisent d’un peu près. Ces manœuvres de défense territoriale semblent efficaces, car les concurrents s’éloignent et se répartissent sur la plante.

Les femelles fécondées pondront dans les boutons floraux et les larves consommeront la partie charnue des capitules.

Retrouvez dans nos articles d’autres espèces de cette famille de jolies mouches, les Tephritidae :

La mouche des fruits de la bryone

La mouche du laiteron