Parc François-Mitterrand à Cergy : la nature en hiver

© Gilles Carcassès

Platane, au parc François-Mitterrand à Cergy © Gilles Carcassès

Le parc François-Mitterrand, depuis les travaux de rénovation écologique, est devenu un haut lieu de la biodiversité ordinaire. Cela n’a pas échappé à quelques étudiants au sens artistique développé.

© Gilles Carcassès

Mouettes sur le bassin gelé © Gilles Carcassès

Très bruyantes et bien visibles, une cinquantaine de mouettes rieuses ont établi leur quartier d’hiver dans le parc, comme l’an dernier. Elles sont venues d’Europe du Nord et de l’Est, attirées par la douceur du climat. Je guette depuis début décembre le retour de nos habituées de Pologne, de Belgique et de Tchéquie.

L'une de nos mouettes tchèques est revenue - Cergy décembre 2016 © Gilles Carcassès

L’une de nos mouettes tchèques est arrivée – Cergy décembre 2016 © Gilles Carcassès

Cliquez sur l’image pour lire le numéro de la bague posée par le Muséum de Prague : ES 15.728 est bien là ! Cette native de Vojkovice  était déjà venue en janvier 2015.

D’autres habitants du parc sont plus discrets en cette saison.

© Gilles Carcassès

Gendarmes en planque © Gilles Carcassès

Sur le tronc de ce cèdre, chaque fissure est mise à profit. Les gendarmes se pressent les uns contre les autres dans ces abris en attendant le retour des beaux jours. Mais regardez bien, ne dirait-on pas qu’une autre espèce, avec un point blanc tout rond sur la membrane noire, occupe aussi les lieux ?

© Gilles Carcassès

Melanocoryphus albomaculatus, sous l’antenne d’un gendarme – Cergy © Gilles Carcassès

Effectivement, quelques Melanocoryphus albomaculatus ont rejoint les troupes de gendarmes. Ces punaises consomment les fruits des Astéracées, notamment ceux des séneçons. Les gendarmes, quant à eux, se nourrissent des fruits des tilleuls et aussi des mauves. Ici, point de tilleuls à proximité, mais une très belle prairie riche en mauves et en séneçons.

Harmonia axyridis © Gilles Carcassès

Harmonia axyridis – Cergy © Gilles Carcassès

Une coccinelle asiatique, retardataire, inspecte les fissures du tronc et cherche un logement encore vacant pour se mettre à l’abri du froid. Tu t’y prends bien tard, petite coccinelle…

 

Oiseaux nicheurs à Cergy-Pontoise : nos observations 2016

Pigeon ramier - Cergy © Gilles Carcassès

Pigeon ramier – Cergy © Gilles Carcassès

Comme chaque année, nous avons effectué un inventaire de l’avifaune nicheuse sur Cergy-Pontoise, dans le cadre du protocole STOC, en 40 points d’écoute répartis sur 16 km², en avril et mai 2016. Retrouvez dans ce document détaillé la synthèse des relevés STOC 2016 Cergy-Pontoise.

Les faits marquants de cette année sont la forte progression de la perruche à collier, une espèce invasive asiatique, arrivée en 2015 sur notre territoire et maintenant largement implantée dans les sites qui lui sont favorables (les parcs avec de grands arbres) et l’arrivée de la rousserolle effarvate dans les roselières de l’Ile de loisirs de Cergy-Pontoise.

Retrouvez quelques-unes de nos histoires d’oiseaux en 2016 :

Maman cygne et les quatre poussins - Cergy © Gilles Carcassès

La promenade des bébés cygnes – Cergy © Gilles Carcassès

Rouge-queue noir - Cergy © Gilles Carcassès

Le rouge-queue noir  © Gilles Carcassès

Mouette rieuse baguée ES 33382 - 29 12 2015 - parc François-Mitterrand à Cergy © Gilles Carcassès

La mouette qui venait du froid © Gilles Carcassès

Les oiseaux communs sont-ils toujours communs ? un article du blog Vigie Nature

Le bilan de nos observations 2015

 

 

Olomouc

Le CRBPO m’a transmis les renseignements tout juste arrivés du Muséum de Prague concernant la mouette baguée portant le numéro ES 33382. Je l’avais repérée en janvier 2015 au parc François-Mitterrand à Cergy et je l’y ai revu fin décembre de la même année.

Mouette rieuse baguée ES 33382 - 29 12 2015 - parc François-Mitterrand à Cergy © Gilles Carcassès

Mouette rieuse baguée ES 33382 observée le 29 12 2015 au parc François-Mitterrand à Cergy © Gilles Carcassès

Cette mouette rieuse est né en juin 2013 dans la campagne près d’Olomouc, capitale spirituelle millénaire de la Moravie, dans la partie Est de la Tchéquie. Elle a été baguée au nid alors qu’elle était encore poussin.

La campagne et les étangs au nord d'Olomouc - Google maps

La campagne et les étangs au nord d’Olomouc – Google maps

Olomouc est baigné par la Morava - Google maps

Olomouc est baigné par la Morava, un affluent du Danube – Google maps

Olomouc est à 1100 km de Cergy-Pontoise. C’est très loin, 2,5 fois plus loin que Strasbourg à vol d’oiseau. Notre mouette y retourne-t-elle l’été ? C’est possible, mais seule une observation estivale avec lecture de la bague permettrait de savoir précisément où elle passe la belle saison.

 

Bien le bonjour de Tchéquie

Mouette rieuse baguée - Cergy © Gilles Carcassès

Mouette rieuse baguée – Cergy © Gilles Carcassès

Matricule ES 15.728 d’où viens-tu ? Le Centre de Recherche sur la Biologie des Populations d’Oiseaux nous a répondu. Cette mouette a été baguée quand elle était encore poussin le 14 juin 2010 à Vojkovice en République Tchèque.

Le trajet d'une mouette © Gilles Carcassès

Le trajet d’une mouette © Gilles Carcassès

Vous pouvez facilement la voir perchée sur la rambarde du ponton du bassin du parc François-Mitterrand, souvent en compagnie de sa compatriote ES 33.382 et de sa copine belge 8T56413.

https://natureenvilleacergypontoise.wordpress.com/2015/01/21/ahoj-pekny-racek/

https://natureenvilleacergypontoise.wordpress.com/2015/01/29/histoire-belge/

http://vigienature.mnhn.fr/blog/focus/les-mouettes-de-paris-leurs-histoires-racontees-grace-leurs-bagues-aux-pattes

Histoire belge

Ca faisait un moment qu’elle nous narguait, celle-là.

mouette rieuse avec une petite bague difficile à lire © Gilles Carcassès

Mouette rieuse avec une petite bague difficile à lire – parc François-Mitterrand, Cergy © Gilles Carcassès

Encouragés par notre identification d’une mouette tchèque au bassin du parc François-Mitterrand, nous nous étions donné un nouveau défi : déchiffrer les inscriptions de la petite bague grise de cette autre mouette plutôt timide que l’on voyait parfois de façon fugace au bassin. Et malgré nos efforts, nous n’arrivions à deviner que le début du code : 87 ou 8T peut-être…

« Facile, ont répondu les experts mouettologues du CORIF,  avec un code qui commence par 8T, c’est presque à coup sûr une bague du Muséum des sciences naturelles de Bruxelles ».

Une mouette belge ? Pour la séduire, nous avons décidé d’utiliser une arme secrète.

© Gilles Carcassès

Un vrai travail d’équipe : Clara, notre nouvelle stagiaire, au lancer de frite, Gilles à la photo. © Gilles Carcassès

© Gilles Carcassès

D’accord, ce n’est pas bien, il ne faut pas nourrir les oiseaux d’eau, mais là, c’est pour faire avancer la science. © Gilles Carcassès

Et le stratagème a fonctionné : intriguée par l’attroupement bruyant que nous avons provoqué, l’énigmatique mouette belge s’est enfin approchée. En multipliant les angles de vue, nous avons pu lire le numéro complet (8T56413).

Nos notes fièrement transmises aux experts iront alimenter la base de données régionale et celle du CRBPO.

Pourquoi il ne faut pas nourrir les oiseaux d’eau