L'actualité des jardins

Bienvenue Jonquille

Panneau d’information installé avenue Boris Vian à Vauréal © Christophe Etchemendy

En 2017, le pâturage mixte initié à Vauréal sur la parcelle des Sablons est reconduit. Jonquille, vache de race vosgienne et six brebis solognotes, de la ferme d’Ecancourt, entretiendront la parcelle qui jouxte le parc des sports pendant toute la belle saison.

Brebis solognotes © Christophe Etchemendy

Ensemble ces animaux feront un travail efficace de débroussaillement et d’entretien de cette prairie, propriété de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise, pour le plus grand bénéfice de la biodiversité.

L'actualité des jardins, Non classé

Le jardin d’Eden

Au printemps 2015, après un hiver d’adaptation, Eden (5 ans ) et Hurricane (3 ans) sont parties en alternance à la fondation John Bost.

© Marion Poiret
Les prés de la fondation John Bost à Menucourt. Eden au premier plan et plus loin sur la droite, cachées par les touffes de cirses, les brebis solognotes. © Marion Poiret

Ces deux jeunes vaches, venues renforcer les rangs de la Ferme d’Ecancourt à l’automne 2014, sont des bretonnes pie noir, une race en péril qui bénéficie depuis 1976 d’un programme  de conservation. Chaque mois, l’une d’entre elles rejoint les copines solognotes restant à demeure dans les pâtures de la fondation John Bost afin d’entretenir le site, pendant que sa consœur retourne à la ferme.

Pourquoi tant d’allées et venues ? Pourquoi faire intervenir deux vaches sur une pâture à priori adaptée à l’hébergement d’un seul bovin ?

Florian, animateur et formateur à la ferme d’Ecancourt, nous explique que les changements réguliers de pâture permettent de multiplier les contacts, d’entretenir des liens constants  avec les animaux et de simplifier ainsi leur manipulation. Et en effet, Eden et Hurricane ont beau appartenir à la plus petite race bovine française et être fort sympathiques, elles pèsent tout de même près de 400kg et sont suffisamment toniques pour faire parfois tourner en bourrique les animateurs de la ferme…

© Marion Poiret
Florian mène Eden à la pâture. © Marion Poiret

Les vaches paissent à l’ouest du site, en bordure du massif de l’hautil sur une parcelle de 1,5 ha. Elles sont régulièrement aidées par les brebis. La parcelle est en effet gérée en pâturage mixte (ovin-bovin), une méthode intéressante à plusieurs titres. Cette technique permet de lutter efficacement contre les parasitoses des deux espèces mais aussi d’avoir une pression de compactage du sol variable et complémentaire, qui peut être propice à la biodiversité.

Saviez-vous que les sabots d’une vache fixent quatre fois plus de graines au sol que les onglons d’une brebis ?

© Marion Poiret
Avec les enclos montés par les résidents de la fondation John Bost, vaches et moutons passeront confortablement l’hiver sur place. © Marion Poiret

 Races de France

Intérêt du pâturage mixte entre ovins et bovins dans la gestion du parasitisme

Des moutons et des Hommes

Des moutons, des abeilles…et bientôt une vache à la Fondation John Bost